Espagne: Réactions à la décision du TJUE sur les importations marocaines

Maroc, Union Européenne, UE, fruits, légumes, importations, Sahara Occidental, #Maroc, #SaharaOccidental, #TJUE,

Avant-hier, la Cour européenne de justice a renvoyé l’Union européenne et le Maroc à la table des négociations concernant les accords commerciaux agricoles entre l’UE et le Maroc. La Cour a jugé que le Sahara occidental en était exclu à tort.

En Espagne, qui s’oppose farouchement à la concurrence des importations en provenance du Maroc, l’organisation de producteurs Fepex a réagi à la nouvelle.

« L’accord agricole avec le Maroc et sa révision visant à étendre les avantages tarifaires pour les produits agricoles inclus dans l’accord d’association avec le Maroc au Sahara occidental en 2019 ont un impact direct sur la culture espagnole des fruits et légumes, car les mêmes produits sont proposés les mêmes mois, mais les conditions de concurrence ne sont pas les mêmes », a déclaré l’organisation dans une réaction.

Si la substance de l’arrêt annoncé avant-hier est confirmée, la Fepex suppose que les fruits et légumes du Sahara occidental, qui, du moins selon les Espagnols, représentent une part croissante des exportations marocaines vers l’UE, seront considérés comme provenant d’un pays tiers et ne pourront donc pas prétendre aux concessions applicables aux produits marocains, comme le prévoit l’accord d’association UE-Maroc.

La Fepex estime également que les exportations marocaines de fruits et légumes doivent respecter les dispositions de l’accord, notamment l’application effective du régime des prix d’entrée.

« En outre, la Commission européenne doit appliquer les clauses de coopération et de sauvegarde, étant donné le grave préjudice subi par les produits européens en raison de l’écart entre les coûts de main-d’œuvre et les normes de culture de l’UE, d’une part, et le Maroc, d’autre part. »

GroentenNieuws.nl, 1 Oct 2021