Ménaka : quatre nouveaux points d’eau

Mali, MINUSMA, Ménaka, Sahel, #Mali, #Sahel, #MINUSMA,

D’un coût global de 99 millions de francs CFA, les ouvrages seront réalisés dans les premier, deuxième et troisième quartier, ainsi que dans celui de Taikarene dans le but de renforcer la cohésion sociale et le bien vivre ensemble.

BAMAKO, Mali, 30 septembre 2021/ — Le 28 septembre dernier, le Bureau régional de la MINUSMA à Ménaka a procédé au lancement de quatre projets de réalisation d’Adduction d’Eau Sommaire (AES) dans la ville de Ménaka. La cérémonie s’est déroulée au 1er Quartier, en présence du Conseiller aux Affaires économiques et financières (CAEF) et du représentant du Gouverneur de Région, du Maire de la ville, des Chefs de quartier et de villages, du Directeur régional de l’Hydraulique (partenaire d’exécution du projet), du Président régional de l’Autorité intérimaire, des représentants des mouvements armés signataires, ainsi que des associations de femmes et de jeunes.

Les quatre projets qui sont des projets à impact rapide (QIP) de la MINUSMA, ont été sponsorisés par sa Division des Affaires civiles et financés par sa section de la Stabilisation et du Relèvement. D’un coût global de 99 millions de francs CFA, les ouvrages seront réalisés dans les premier, deuxième et troisième quartier, ainsi que dans celui de Taikarene.

Chaque ouvrage est composé d’un forage équipé d’un système d’adduction d’eau potable, alimenté par des panneaux solaires, d’un château de 10m3 et de trois bornes fontaines réparties dans chacun des quartiers concernés. Les bénéficiaires directs de ces projets sont estimés à environ 9408 personnes dont 6068 femmes.

Francesco Osler de ALMEIDA, Chef du Bureau de la MINUSMA à Ménaka, a particulièrement salué cette initiative. « L’eau est source de paix, a-t-il déclaré, avant d’ajouter : elle est également source de nombreuses tensions dans notre zone.

C’est pour appuyer l’effort soutenu des autorités régionales à réduire les risques de conflits au sein des communautés, que la MINUSMA a accepté de financer ces quatre nouveaux points d’eau dans la ville de Ménaka pour renforcer la cohésion sociale et le bien vivre ensemble ».