« Les trois échecs du roi du Maroc » (nouveau livre)

Espagne, Maroc, Ceuta, Melilla, #Maroc, #Ceuta, #Melilla,

« Los tres jaques del rey de Marruecos » nouveau livre de Javier Otazu, ancien correspondant de l’agence de presse espagnole EFE à Rabat
Javier Otazu, actuellement délégué de l’agence de presse espagnole EFE à New York et jusqu’à l’été dernier chef du bureau EFE à Rabat, vient de publier son deuxième livre sur le royaume de Mohammed VI, intitulé « Los tres jaques del rey de Marruecos » (Catarata).

Après avoir passé dix ans au Maroc et désormais libéré des lignes rouges qu’un journaliste est obligé de prendre en compte pour travailler au royaume de Mohammed VI, Otazu nous raconte depuis la ligne de front comment est née la dernière crise – et la plus grave depuis la Marche verte – entre le Maroc et l’Espagne, lorsque, en mai dernier, plus de 10000 personnes ont pris d’assaut les frontières de la ville de Ceuta avec la complicité de la police marocaine.

Que voulait le Makhzen avec cette opération, pourquoi a-t-il choisi la ville de Ceuta, et que s’est-il passé pour qu’il passe d’une lune de miel à la méfiance et au retrait de son ambassadeur en seulement deux ans ?

Otazu tente de répondre à ces questions avec le ton que l’on attend d’un journaliste d’EFE, avec franchise et sans jamais tomber dans l’insulte ou la démagogie. Et il explique comment le pays voisin gère les trois grands problèmes qui définissent sa relation avec l’Espagne : l’émigration, le Sahara et Ceuta et Melilla.

EFE, 30 septembre 2021

Les manœuvres géopolitiques du roi et de sa cour dans leurs relations avec l’Espagne

Le règne de Mohamed VI se caractérise cette dernière décennie par une érosion constante des libertés, dans une dérive autoritaire dans laquelle les décisions du monarque ne sont pas discutées au Parlement, dans les partis ou dans la presse. 

Maintenant que les relations entre l’Espagne et son voisin du sud ont connu l’un de leurs pires moments après l’arrivée massive d’immigrants à Ceuta, Otazu décrit la réalité de la cour marocaine, les manœuvres géopolitiques et diplomatiques complexes, les épisodes d’espionnage et, en général , l’arbitraire d’un régime qui déconcerte la scène internationale alors qu’il ne subit pas la moindre remise en cause au niveau national. Et il révèle comment les trois tours que le Maroc joue depuis cinquante ans dans ses relations avec l’Espagne – le Sahara.

Sobre Javie Otazu:

Actualmente delegado de la Agencia EFE en Nueva York, ha vivido en Marruecos 16 años en dos diferentes etapas, durante el reinado de Hasán II y más tarde en el de su hijo Mohamed VI. Entre ambos periodos ha residido en Madrid, El Cairo y Lima, y ha recorrido una gran parte del mundo árabe y de otros países musulmanes como Irán, Pakistán y Afganistán.

Su conocimiento del islam y de la lengua árabe le ha permitido comprender en profundidad al país magrebí, en cuyo primer libro llamó “el extraño vecino”, por ser un país todavía muy desconocido para los españoles. El año 2021, especialmente turbulento en las relaciones hispanomarroquíes, es el objeto de estudio en esta su segunda obra sobre el Marruecos contemporáneo, la obra que no pudo escribir ni publicar mientras vivió allí.

Catarata