Pays Bas: Le Premier ministre dans le viseur de la mafia

Pays Bas, Maroc, Mark Rutte, Mocro Mafia, Maroc, #Maroc, traif de drogue,

DEN HAAG – Le Premier ministre sortant, Mark Rutte, fait l’objet d’un dispositif de sécurité renforcé, suite à des signaux indiquant qu’il pourrait être la cible d’un attentat ou d’un enlèvement. Le Premier ministre bénéficie d’une sécurité renforcée de la part d’officiers de police spécialement formés du Service de protection royale et diplomatique (DKDB). La menace vient du crime organisé.

Des sources ayant de bonnes relations le disent à De Telegraaf. Selon un initié, des « spotters » ont été repérés à proximité du leader du VVD. Il s’agirait de personnes suspectes liées à la mafia Mocro.

Un porte-parole du bureau du procureur national, officiellement chargé d’enquêter sur la menace pesant sur le Premier ministre, s’est refusé à tout commentaire.

On sait que la cible d’une attaque de ce type est d’abord observée par des « guetteurs », avant que les « frappeurs » (jargon de la pègre pour les tueurs à gages) ne frappent. C’est ce qui s’est passé, entre autres, lors des meurtres de l’avocat Derk Wiersum et du journaliste criminel Peter R. de Vries.

Bicyclette

Depuis des années, le Premier ministre sortant, M. Rutte, a une aversion pour la sécurité personnelle et préfère se déplacer à La Haye sur son vélo. Depuis que l’information sur le premier ministre a été révélée, il a fait l’objet de mesures de sécurité supplémentaires, visibles et invisibles.

Le service d’information de l’État (RVD) ne veut pas faire de commentaires sur le renforcement de la sécurité de Rutte. « Nous ne faisons jamais de déclarations sur les situations de sécurité et les mesures de sécurité », déclare un porte-parole du RVD. Le coordinateur national pour la lutte contre le terrorisme et la sécurité ne fera pas d’annonce non plus.

Notre pays a une longue liste de personnes qui sont mises en sécurité à cause des menaces de la cokemafia. Il s’agit de juges, d’avocats, de journalistes, d’employés des tribunaux et de membres de leur famille.

Les analystes criminels de la police sont d’avis que les attaques contre le frère du témoin clé Nabil B., l’avocat Derk Wiersum et Peter R. de Vries sont une tactique utilisée par les narco-terroristes pour répandre la peur et déstabiliser la société. Un attentat ou l’enlèvement de Rutte irait également dans ce sens.

La sécurité des hommes politiques et des juges, entre autres, est organisée par le système de sûreté et de sécurité. Ce système implique de nombreuses parties, telles que la police, le ministère public, les autorités locales, les services de renseignement et de sécurité, les ministères et le coordinateur national pour la lutte contre le terrorisme et la sécurité (NCTV).

La NCTV est responsable du système et le ministre de la Justice et de la Sécurité en a l’autorité.

Étant donné que l’on s’attend à ce qu’il soit fait appel de plus en plus souvent à cette forme de sécurité personnelle, le ministère de la justice et de la sécurité recevra un budget considérablement plus important à cet effet.

De Telegraaf, 27/09/2021