Maroc-Algérie: Le coup de sommation de Chengriha

Algérie, Maroc, Saïd Changriha, #Algérie, #Maroc,

La rupture définitive entre l’Algérie et le régime du Makhzen n’est pas une simple vue de l’esprit comme le pensent certains. Le Général de corps d’Armée Saïd Chengriha, Chef d’État-major de l’ANP a confirmé hier qu’Alger est plus que jamais décidé à prendre les décisions les plus extrêmes à l’égard de l’encombrant voisin de l’ouest coupable de multiplier ses « conspirations « et sa « propagande subversive ». Le chef de l’armée qui profitait de la tribune que lui offrait sa visite de travail qu’il a effectuée à la deuxième région militaire à Oran, pour accuser ouvertement le royaume de M6 de manœuvrer pour saper l’unité nationale à travers sa machine de propagande.

Chengriha a estimé que l’attachement de l’Algérie à ses principes et sa détermination dérange le régime du Makhzen. Plus offensif encore, le chef d’état-major assènera que les positions de l’Algérie « entravent la concrétisation des plans douteux du Maroc dans la région ». Le général de corps d’armée n’a d’ailleurs pas hésité à qualifier publiquement le régime du Makhzen «d’expansionniste ». Une réalité que l’État algérien savait déjà mais il se gardait biens de le dire publiquement, histoire d’entretenir l’espoir que la monarchie alaouite puisse peut être changer son fusil d’épaule. Mais, désormais, les masques sont tombés.

L’Algérie est convaincue que le Palais de l’intrigue ne se départira jamais de sa feuille de route insidieuse visant, à provoquer de graves problèmes chez nous de sorte à ce qu’il réalise son rêve du « grand Maroc » à l’image du « grand Israël ». Justement, l’Algérie n’ignore pas la collusion criminelle entre Mohamed VI et l’entité sioniste avec laquelle ils tissent, doucement, les files d’une manœuvre de déstabilisation.

L’accord secret de défense commune et le projet de fabrication de drones israéliens au Maroc en plus du programme d’espionnage « Pegasus » sont autant d’ indices probants que le Maroc se soit engagé dans des liaisons dangereuses qu’il n’est plus supportable pour l’Algérie de rester les bras croisés.

Face à ces manœuvres qui ont trouvé des sous-traitants internes, l’Algérie fait savoir qu’elle est déterminée à défendre sa « souveraineté est préserver son unité nationale ». Et à Saïd Chengriha d’avertir le roi, sa cour et ses sujets et ses sponsors : »L’Algérie est tout à fait prête à faire face fermement aux tous les plans ignobles qui se trament en secret et ouvertement pour cibler l’État et ses symboles ». Paroles d’un généralissime de l’armée nationale populaire.

Le régime du Makhzen est ses mentors d’Israël et d’ailleurs savent désormais à quoi s’en tenir et à qui ils ont affaire. Cette mise en garde s’apparente à un ultime coup de sommation avant l’assaut final.

Par Imane B.

L’Est Républicain,