Haaretz : Israël a secrètement vendu des armes au Maroc

Maroc, Israël, drones Heron, #Maroc,

Israël a secrètement vendu des équipements militaires au Maroc, a annoncé hier un spécialiste israélien des exportations militaires et de sécurité.

Haaretz a cité Jonathan Hempel, qui a déclaré que les exportations militaires israéliennes vers le Maroc avaient « continué à fonctionner discrètement au cours des dernières années. »

« Par l’intermédiaire d’une tierce partie, Israël a fourni au Maroc des équipements de communication militaire et des dispositifs de contrôle, y compris des dispositifs de détection et de suivi pour avions de guerre », a déclaré Hempel.

En 2020, l’armée de l’air marocaine a reçu trois drones israéliens Heron, pour un coût total de 50 millions de dollars.

Plusieurs médias marocains ont récemment rapporté que le royaume se lancerait dans la fabrication de drones en coopération avec Israël.

Middle East Monitor,29/09/2021

Haaretz : Le Maroc a secrètement reçu des armes d’Israël des années avant la normalisation

Un journal hébreu a fait la lumière sur les « relations militaires secrètes » entre le Maroc et Israël, qui ont débuté plusieurs années avant la signature de l’accord de normalisation en décembre 2020.

Le chercheur Jonathan Hempel, spécialiste des exportations militaires et sécuritaires israéliennes, a révélé dans un article publié par Haaretz que des exportations militaires israéliennes ont été secrètement livrées au Maroc.

M. Hempel a ajouté que dans les années 1970, Israël a expédié des chars au Maroc et que de 2000 à 2020, des responsables des deux pays ont effectué un certain nombre de visites secrètes et non classifiées.

Selon le chercheur, les relations entre les deux pays ont principalement porté sur la coopération en matière de renseignement et les ventes d’armes. Israël a vendu au Maroc, par l’intermédiaire d’un tiers, des systèmes militaires, des systèmes de communication militaire et des systèmes de surveillance (tels que des systèmes radar pour les avions de combat).

Il a ajouté que l’Armée de l’air royale marocaine a acheté trois drones Heron fabriqués par les Industries aérospatiales israéliennes en 2013 pour un coût de 50 millions de dollars.

Le chercheur a souligné qu’Israël avait fourni une aide militaire au Maroc pour combattre les « rebelles du Grand Sahara », décrivant les nouveaux avions acquis par le royaume comme faisant partie d’une longue histoire de ventes d’armes.

Hempel a indiqué que le Maroc reçoit également une aide israélienne dans le domaine de la surveillance numérique, notant qu’Amnesty International a signalé qu’en 2017, le Maroc a commencé à utiliser des logiciels espions de la société israélienne NSO Group pour suivre et collecter des informations sur les journalistes et les militants des droits de l’homme.

Il a également divulgué que le Maroc avait également acquis le drone qu’Israël a utilisé pour attaquer la bande de Gaza. L’expert a expliqué qu’Israël ne publie souvent pas d’informations officielles sur les ventes d’armes.

Il convient de noter que le Maroc est le quatrième pays arabe à avoir récemment signé un accord de normalisation avec Israël sous les auspices des États-Unis, après les Émirats arabes unis (EAU), Bahreïn et le Soudan.

En décembre dernier, les deux pays ont signé quatre accords bilatéraux portant sur les vols directs, la gestion de l’eau, l’exemption de visa pour les citoyens des deux pays et l’encouragement des investissements et du commerce entre les deux pays.

Le Maroc compte la plus grande communauté juive d’Afrique du Nord (environ 3 000 personnes), tandis qu’environ 700 000 Juifs d’origine marocaine vivent en Israël.

Middle East Monitor, 20 mars 2021