Zemmour : un dynamiteur du vivre ensemble

France, Eric Zemmour, xénophobie, islamophobie, extrême droite, Emmanuel Macron,

« Je rêve que mes quatre petits-enfants vivent un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés sur la couleur de leur peau, mais sur la valeur de leur caractère » Martin Luther King

Qu’on le veuille ou non à tort ou a raison nous nous intéressons à des degrés divers sur ce qui se passe en France. Nous sommes à notre corps défendant concernés surtout que la France semble plus que jamais prise en charge par les adeptes du grand remplacement éludant les vrais problèmes que sont le chômage avec comme corollaire la conséquence dans ce que d’aucun les territoires perdus de la République Bref tout est fait pour creuser un fossé entre des citoyens avec des impatients candidats qui rêvent de la magistrature suprême. «À sept mois de la prochaine élection présidentielle lit -on , sur Slate, la campagne est entrée dans ce qu’on pourrait appeler une phase «déambulatoire». Les candidats se succèdent Il y a ceux qui sont déjà déclarés ceux qui sont candidats à la primaire de Les Républicains, elle-même encore virtuelle ou effective, celle des écolos ou encore ceux qui, habités par une forme de destin gaullien, se sont mis en marche tout seuls à la rencontre de leur peuple (Bertrand, Montebourg)… Autant de destins présidentiels autoproclamés et qui aspirent à un accomplissement. (…) Les programmes des partis sont sacrifiés au casting des candidats. Les débats de fond voués à se dissoudre dans les polémiques stériles sur l’islam et l’immigration.(…) La campagne qui s’annonce ne fera pas exception. Prime ira au complotisme et aux outrances en tous genres à la Zemmour, sans compter les clowneries pittoresques d’un président en mal de crédibilité» (1)

Le sacerdoce sonnant et trébuchant de Zemmour

Dans ce mouvement brownien un sinistre personnage se détache. Quelqu’un qui se veut plus royaliste que le roi, plus français que les français qui oublie d’où il vient et comment sa communauté a profité pour l’histoire de la République quand elle était au plus mal en 1871 pour se voir infligé les fumeux décrets Crémieux qui ont définitivement désarrimés les juifs d’Algérie des musulmans d’Algérie avec qui ils coexistaient en paix depuis deux mille ans.

Zemmour qui profite de la liberté d’insulter écrit des livres. En fait, il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que ce qui l’intéresse c’est la visibilité et surtout l’argent. Comment faire ? Il a compris que la provocation cela paye en lecteurs à qui il fait vibrer les pulsions fascistes . Ainsi même si sa candidature n’ira pas jusqu’à son terme Zemmour est gagnant Les affaires sont bonnes. Son essai Destin français, a pris à l’époque la tête du classement des ventes de livres, l’énorme carton de son précédent ouvrage, Le Suicide français – 500.000 exemplaires écoulés en 2014 – Pour son dernier ouvrage La France n’a pas dit son dernier mot Le gain espéré pourrait dépasser 500 000 euros et approcher 1 million d’euro, C’est de fait le but de toute l’agitation dans les médias. Plusieurs millions d’euros que rapportent ses insultes contre des citoyens français comme lui .

Même s’il est condamné à dose homéopathique (toutes le condamnations ‘arrivent pas à 20.000 euros. Ces 5 ouvrages lui amènent des millions d’euros puisqu’il flatte les pulsions mauvaises des françaises et des français en convoquant tout le monde, les nostalgériques, les abîmés de la société qui voient en l’étranger celui qui mange le pain des français. Il va même plus loin il s’attaque à l’identité rappelant les thèses de «de Villiers de René Camus qui parle de pureté du sang ( limpieza de Sangre) alors que la France s’est faite d’alluvions permanent d’Italiens, de portugais de Polonais, d’arméniens et de juifs à qui on ne demande pas de changer de nom.

Comment Zemmour a été «fabriqué» ?

C’est un fait tout le monde est complice pour donner une visibilité à ce trublion aussi bien le monde de l’argent , que les médias aux ordre dont certains sont détenus par des personnalités proches de ses idées Pour le journaliste politique Jean-Michel Aphatie il faut pointer du doigt ceux qui sont, responsables de la popularité du polémiste.

Le polémiste est considéré depuis quelques jours comme un «acteur du débat politique national» par le CSA. Ce qui a poussé le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel à demander aux chaînes de décompter son temps de parole et de prendre en compte ce dernier dans le quota laissé à l’opposition (…) Lucide, Jean Michel Apathie n’a pas caché que la montée en puissance du polémiste de droite est due avant tout aux médias. «Les médias ont leur part de responsabilité, évidemment. Nous avons fabriqué Eric Zemmour (…) en lui donnant la parole, en ne le contrariant pas, en lui laissant dire n’importe quoi. L’interview du Corriere della Serra, ça a été un scandale. (…)Pour rappel, interrogé par ce journal italien le Corriere della Serra en 2014, Eric Zemmour avait notamment affirmé : «Il y a des millions de personnes qui vivent en France sans vouloir vivre à la française. Les musulmans ont leur propre Code civil : le Coran. Ils vivent entre eux, dans les périphéries. Les Français ont été obligés d’en partir.» Au journal qui lui demandait s’il fallait «rapatrier (deportare en italien, ndlr) ces personnes», le polémiste en promo pour son livre avait répliqué: «Je sais, c’est irréaliste, mais l’histoire est surprenante. (…) Qui aurait dit, dans les années 1940, que 1 million de pieds-noirs auraient abandonné l’Algérie pour retourner en France ? Je pense que cette situation […] nous portera au chaos et à la guerre civile.» (2)

Les techniques malsaines impunies de Zemmour

Le polémiste se fait un nom en tirant sur tout ce qui bouge du côté des faibles – je veux parler des immigrés, combien ils seraient de la dixième génération habitués à perdre ou gagner des procès selon l’humeur des juges qui ont à décider des suites récurrentes à ces provocations. Eric Zemmour a fait de la polémique plus que son fonds de commerce, il en en a fait son humus (dans tous les sens du terme). Il prospère sur cet humus plutôt que sur les valeurs de progrès dont la société française se réclame» (3).

«Eric Zemmour lit on sur le site Agoravox va de polémique en polémique, de provocation en provocation, ses cibles ne peuvent pas se défendre: les femmes, et les jeunes des banlieues Dans une nouvelle polémique, il s’en prend à Mme Christiane Taubira, la nouvelle ministre de la Justice qui serait «douce et compatissante, compréhensive; une maman pour ses enfants, ses pauvres enfants qui volent, trafiquent, torturent, menacent, rackettent, violentent, tuent aussi parfois». Sans surprise, il reçoit le soutien de Marine Le Pen. «Aussi, lorsqu’il s’en prend à notre désormais ministre de la Justice, il fait d’une pierre 3 coups: elle est femme, elle est noire, elle cherche à restaurer une justice équitable en faveur des minorités, ces autres différents, à faire cesser un harcèlement. Allant plus loin, il persiste en déclarant, là encore comme un clin d’oeil au racisme anti-blanc: «En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues, sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais.» (4)

En septembre 2021 le débat a ressurgi ; Taubira s’en prend au polémiste Elle a qualifié les propos d’Éric Zemmour d’«objurgations», estimant qu’il ne faut pas leur donner du crédit. Elle regrette également que personne ne conteste la haine des «individus» comme Zemmour. Elle pointe «un pays où on humilie tranquillement», un pays qui «reste calme alors qu’on écrase la jeunesse, alors que le danger climatique ne peut pas attendre, que l’injustice sociale produit de la colère, de la rage». Une occasion pour elle de s’en prendre au polémiste, Je ne peux pas juste m’amuser et laisser les Zemmour et autres. Après Zemmour, il y en aura d’autres, des individus comme ça, qui sont dans un confort matériel, social, moral parce que personne ne conteste leur haine, personne ne les marginalise, personne ne le stigmatise» (5)

Le pire des citations d’Éric Zemmour

Le site Slate.fr a recensé les phrases immondes qui font que Zemmour se sent pousser des ailes du fait que les amendes le servent Difficile, aujourd’hui, de définir Éric Zemmour. réactionnaire et nationaliste radical, condamné pour provocation à la discrimination raciale, candidat potentiel à la prochaine présidentielle, etc. Avant tout, Éric Zemmour est un homme qui parle beaucoup et aime faire passer ses idées non comme des propositions, mais comme des vérité» (6)s :

«À propos de la peine de mort: «J’y suis philosophiquement favorable.» Lui, président de la République, «un Français n’aura pas le droit d’appeler son fils Mohamed». Samedi 11 septembre 2021, Les employeurs «ont le droit de refuser des Arabes ou des Noirs». «Mais pourquoi on est contrôlé dix-sept fois [lorsqu’on est noir ou arabe]? Pourquoi? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait.»

«Quand le général Bugeaud arrive en Algérie, il commence à massacrer les musulmans, et même certains juifs. Et bien moi, je suis aujourd’hui du côté du général Bugeaud. C’est ça, être français!»

Zemmour a voulu signifier ce 23 octobre 2019 en faisant l’apologie du général Bugeaud, figure de la colonisation de l’Algérie et de la stratégie de la terre brûlée. Une vision qui ouvre de bien belles perspectives… (6)

Les condamnations à des amendes génératrices de publicités

Zemmour est un habitué des cours de justice depuis plus de dix ans : «Pour la seconde fois, Eric Zemmour est définitivement reconnu coupable de provocation à la haine raciale.

Mardi 17 septembre, le polémiste a été condamné, en mai 2018, à 3 000 euros d’amende par la cour d’appel de Paris. Lors de l’émission «C à vous» diffusée le 6 septembre 2016 Eric Zemmour avait affirmé qu’il fallait donner aux musulmans «le choix entre l’islam et la France». Selon lui, la France vivrait «depuis trente ans une invasion», et d’ajouter que, «dans d’innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées», se jouerait une «lutte pour islamiser un territoire», «un djihad».»

«Les propos incriminés (…) contenaient un appel à la discrimination» La cour d’appel n’avait alors pas retenu trois autres passages de l’émission, pour Eric Zemmour définitivement condamné pour provocation à la haine raciale lesquels Eric Zemmour avait été condamné en 2017. Le journaliste polémique soutenait notamment que «tous les musulmans, qu’ils le disent ou qu’ils ne le disent pas» considéreraient les djihadistes comme de «bons musulmans». La Cour de cassation a estimé que la cour d’appel avait «exactement retenu que, par leur sens et leur portée, les propos incriminés, qui désignaient tous les musulmans se trouvant en France comme des envahisseurs et leur intimaient l’obligation de renoncer à leur religion ou de quitter le territoire de la République, contenaient un appel à la discrimination». A l’issue de ce pourvoi, Eric Zemmour devra payer 2 500 euros supplémentaires à l’association au titre des frais de justice» (7).

Eric Zemmour avait déjà été condamné en 2011 pour provocation à la haine, après avoir déclaré à la télévision que «la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait». Le tribunal avait alors jugé que le contributeur du Figaro avait «dépassé les limites autorisées de la liberté d’expression». En septembre 2020, Eric Zemmour a qualifié les migrants mineurs isolés de «voleurs», «assassins» et «violeurs Ils n’ont rien à faire ici. Ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont. Il faut les renvoyer, il ne faut même pas qu’ils viennent». Le polémiste a déjà été condamné en septembre 2020 pour «provocation à la haine raciale» et «injures publiques à caractère raciste», pour des propos sur l’islam et l’immigration» (7)

Zemmour renie ses origines

L’historien et géopolitologue Youssef Hindi, auteur de plusieurs ouvrages, a écrit un ouvrage «L’Autre Zemmour», interviewé par le site Rivarol , au sujet de la tribu Zemmour il déclare : « (…) J’ai donc logiquement, en guise de chapitre introductif de mon livre, retracé sa généalogie. J’ai pu ainsi constater que ses laudateurs «nationalistes» ont moyennement apprécié d’apprendre que leur champion est issu d’une confédération de tribus connue au début du XXe siècle par ses actes d’hostilité et de brigandage entre l’Algérie et le Maroc» (8)

«Je peux comprendre aisément le malaise des patriotes français quand ils découvrent que les Frères Zemour, escrocs et proxénète célèbres dans les années 1970, sont de la même famille qu’Eric Zemmour, celui qui n’a de cesse, sans doute à raison, de pointer du doigt les délinquants afro-maghrébins. L’honnêteté intellectuelle commande à Zemmour de parler également des mafieux, des trafiquants d’organes[ et des grands prédateurs financiers internationaux de sa communauté qui appauvrissent des peuples entiers. Or il s’en garde bien. Certains ont du mal à croire à cette surprenante filiation, pourtant elle est confirmée par le premier intéressé. Durant l’émission On n’est pas couché du 19 mars 2011, on demande à Eric Zemmour si il a un lien de parenté avec les Frères Zemour, à quoi il répond : «Quand j’étais petit, mon grand-père m’a expliqué que leur père était un petit cousin de mon grand-père.» Je ne reproche en aucun cas à Eric Zemmour ses origines peu enviables. Je ne défends pas la conception tribaliste archaïque de certains qui attribuent aux enfants les mérites et les fautes des pères… sur plusieurs générations. Mais je trouve tout de même cocasse et ironique qu’une certaine «extrême droite» racialiste se soit choisie un tel représentant. Il faut tout de même dire, à leur décharge, qu’ils n’ont pas véritablement eu le choix. C’est l’oligarchie détentrice des médias qui a fait d’un descendant d’une tribu de brigands du Maghreb le porte-parole médiatique et officiel des «patriotes» français.» (8)

Est-ce que Zemmour est protégé par le système ? Youssef Hindi répond : « Depuis une dizaine d’années, Eric Zemmour est omniprésent dans les médias Il est désormais à la télévision presque tous les soirs. Ceux qui promeuvent Zemmour ne sont en aucun cas des patriotes français et encore moins des nationalistes. Les principaux patrons d’Eric Zemmour, ceux qui le soutiennent, le protègent et le rémunèrent, sont des milliardaires, patrons de presse et de groupes média comme Dassault (famille à la tête d’une industrie de l’armement, propriétaire du Figaro qui emploie Zemmour depuis 1996), Vincent Bolloré (milliardaire, ami de Sarkozy et actionnaire majoritaire de Vivendi et du groupe Canal +), Serge Nedjar (le patron de CNEWS) et Maxime Saada (président du directoire du groupe Canal +). L’intérêt pour les puissances d’argent de promouvoir Zemmour est simple à comprendre. Dans la période de crise économique, sociale et de régime que traverse la France, l’objectif premier de l’oligarchie est de conjurer (au sens de détourner) la révolte populaire qui met directement en danger le pouvoir. Pour ce faire, le système applique la stratégie que Lénine a formulée ainsi :«Le meilleur moyen de contrôler l’opposition est de la diriger nous-même» (…) Le 18 septembre 2020, dans un édito du Figaro, Eric Zemmour a eu du mal à cacher sa joie quant à ce qu’il qualifiait de «fin de partie pour les gilets jaunes»,«vaincus, dit-il, par l’extrême gauche et les voyous de banlieues». (8)

«Si Eric Zemmour pensait vraiment ce qu’il disait sur «les racines hébraïques de la France», pourquoi n’en a-t-il pas dit un seul mot avant son livre Destin français paru en 2018 ? Il n’est pas le premier à faire de la propagande sur les prétendues «origines hébraïques de la France» ; il est même le dernier de la mouvance juive pro-israélienne à le faire. En 2016, Bernard-Henri Lévy publie un livre, L’Esprit du judaïsme, dont la thèse est que les juifs ont cofondé la France. D’après BHL la «source hébraïque» constitue les«tréfonds de la mémoire de la France» L’année suivante, le 3 janvier 2017 dans les colonnes de Valeurs Actuelles, Gilles-William Goldnadel parlait du «lien historique sacré entre Paris et Jérusalem, Saint Louis et David, la France chrétienne et l’État juif.» À la suite de BHL et de Goldnadel, Zemmour ira jusqu’à titrer un des chapitres de son livre «Saint Louis, Le roi juif» (….) Je rappellerai aussi au passage que le roi Saint Louis, a fait brûler de nombreux exemplaires du Talmud sur la place de Grève en 1242, notamment à cause de ce que ce texte fondamental du judaïsme dit de la Vierge Marie et du Christ . Quand Zemmour parle, toujours dans son livre Destin français, de «La synthèse française des racines juives, chrétiennes, grecques et romaines», il contredit le général de Gaulle qu’il cite sans arrêt. Charles de Gaulle définissait ainsi l’identité française: «Nous sommes avant tout un peuple de race blanche, de religion chrétienne et de culture gréco-romaine». (8)

La calomnie immonde pouvant amener le chaos

Christian Salmon met en garde contre des positions personnelles et le fait d’en faire un fond de commerce par ouvrages interposés. : «Il ne s’agit plus simplement d’un idéologue conservateur aux plaisants paradoxes. Il doit être combattu en connaissance de cause «Il y a un moment où certains livres deviennent des bulletins de vote», affirmait en 2016 Francis Esménard, alors patron d’Albin Michel. Il justifiait ainsi la publication de cinq ouvrages d’Éric Zemmour dont Le Suicide français en 2014, «Ses ouvrages sont en phase avec le pays, faisait-il valoir, et s’ils ont tant de succès, c’est que les lecteurs se sentent confortés d’y trouver et d’y lire ce qu’ils ont envie d’y trouver et d’y lire.» Assimiler un livre à un bulletin de vote, c’est une drôle de conception quand on y pense. Une maison d’édition n’est pas un isoloir. Et, à ce qu’on sache, la publication d’un livre est tout le contraire d’un vote secret. En tout cas, son successeur à la tête d’Albin Michel, Gilles Haéri, n’est pas du même avis. Il vient d’annoncer qu’il ne publierait pas le dernier livre d’Éric Zemmour car celui-ci avait l’intention de «s’engager dans la présidentielle et de faire de son prochain livre un élément clé de sa candidature». (9)

«La journaliste Ariane Chemin a reconstitué dans un article du Monde, «Et Zemmour devint Zemmour». De simple chroniqueur et journaliste au Figaro, il s’est mué en polémiste dans l’émission de Laurent Ruquier «On n’est pas couché», puis en propagandiste violent sur i-Télé et CNews, assumant des positions de plus en plus radicales pour finir par se déclarer candidat virtuel à la présidence de la République. Il peut inonder l’espace public de déclarations incendiaires et détourner les règles du débat électoral en continuant à occuper chaque soir sur CNews sa chaire de la haine. Car Zemmour avance masqué. Il est et il n’est pas candidat. Il s’agit pour lui de laisser prospérer sa candidature dans l’opinion et de préempter un espace politique délaissé par une Marine Le Pen (…) Il ne s’agit pas d’un simple débat d’idées. L’idéologie du «grand remplacement» a inspiré une douzaine d’attentats dans le monde pour la seule année 2019 et une centaine de morts. Brenton Tarrant, l’auteur de l’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande, avait publié un manifeste de plus de soixante-dix pages évoquant un «génocide blanc». Son titre: The Great Replacement. La cible de ces attentats: des mosquées, des synagogues, des centres d’accueil pour migrants. Leurs auteurs: des antisémites obsessionnels, des suprémacistes blancs, et de jeunes recrues fraîchement converties à la cause de l’«anti-remplacisme». Zemmour s’est fait leur guide. . Et il doit être combattu en connaissance de cause. Il est devenu le propagandiste d’une idéologie mortifère dont les sources remontent loin, au-delà des fascismes européens du XXe siècle auxquels on les compare souvent: au suprémacisme blanc des années 1920 aux États-Unis et au racialisme du Ku Klux Klan qui a connu une soudaine résurgence sous Donald Trump, sautant au visage des Américains le 6 janvier dans les images de l’attaque du Capitole». (9)

Le délire collectif des déclinistes français :

On peut penser que Zemmour est le seul à jeter de l’huile sur le feu. Il n’en n’est rien. Dans la même veine des pyromanes idéologiques dynamiteurs du vivre ensemble sans conviction les auteurs suivants ont en commun le fond de commerce fécond de la diabolisation de l’Islam. Alain Roy dans une étude magistrale parle justement des déclinistes français qui mettent en garde en se lamentant sur Michel Houellebecq, Soumission (Flammarion, 2015) le sixième roman Suivant le scénario imaginé dans Soumission, le chef du nouveau parti de la Fraternité musulmane(…) , Mohammed Ben Abbes, remporte l’élection présidentielle de 2022 Le président musulman sitôt élu, la société française s’islamise rapidement : la Sorbonne, où le narrateur enseigne la littérature du 19e , devient une université islamique financée par la monarchie saoudienne (…) (…) Après l’identité malheureuse de Finkielkraut, le suicide français de Zemmour et la soumission de Houellebecq, Onfray réécrit l’histoire de l’Occident depuis la naissance de Jésus-Christ jusqu’aux attentats du 11 septembre 2001 afin de nous montrer que sa suprématie pluriséculaire serait sur le point de s’effondrer (…)» (10

Finkielkraut, Zemmour, Houellebecq et Onfray. Quatre auteurs ayant publié, à la chaîne, quatre best-sellers fondés sur un même scénario islamophobe et catastrophiste: la France est vouée à une identité malheureuse à cause de ses citoyens musulmans ; la France se soumettra à l’islamisation dans un avenir proche; la France sera engloutie dans la décadence de la civilisation judéo-chrétienne vaincue par l’islam. (…) Chacun à sa manière, nos quatre auteurs jouent le jeu de l’anticipation en imaginant l’avenir d’une France défaite et déchue. lorsqu’on verra que ce scénario de catastrophe ne s’est pas réalisé, ce moment de la vie intellectuelle française où quatre auteurs de renom avaient cru bon de propager un discours haineux et délirant contre les musulmans de France sera perçu comme un épisode honteux. La lucidité est une vertu d’autant plus utile qu’elle s’exerce dans le présent ; rétrospectivement, elle a moindre prix» (10)

Comment être Français au XXIe siècle selon Les Zemmour and Co ?

La polémique sur les prénoms français a fait réagir aussi le ministère de l’intérieur Gerard Darmanin qui se dit fier de son deuxième prénom en hommage à son grand père: « «Je suis très fier que mon deuxième prénom soit Moussa (…) Il n’y a pas plus Français qu’un Français de volonté», a ainsi affirmé le ministre d’Emmanuel Macron. «Mon grand-père était harki. Il s’est battu en 1940 pour la France. Il a libéré Saint-Amand-Les-Eaux des Allemands, et dans 3 semaines, j’ai l’honneur d’inaugurer une rue à son nom : adjudant-chef Moussa Ouakid» (11)

Pour être français, il faut selon les plus royalistes que les Français de souche avoir un prénom français, être blanc de préférence chrétien . Le corps social français est travaillé par des médias qui le matraquent à longueur de journée en ne leur proposant que la doxa zemmourienne, houllebecquienne, finkelkrautienne ou botulienne. Une contribution du site Avic remet les pendules à l’heure.: «Ils veulent transformer la France de fond en comble et, insidieusement, ils y arrivent. Ils s’y comportent en pays conquis et veulent façonner les esprits selon leur propre vision du monde. Ils disposent pour cela de puissants outils médiatiques qui propagent leurs idées et les accompagnent dans leur combat de conquête totale de la France. «Ils», ce sont les Arabo-Berbères des milieux artistiques et médiatiques rapatriés de l’Afrique du Nord, ou les immigrés de l’Europe de l’Est appartenant à ce milieu. Ils usent des mots faisant référence aux vraies valeurs françaises . Ils ont ainsi dénaturé la laïcité, la liberté (d’expression entre autres), le droit humain, mettant toutes ces valeurs au service d’une seule communauté qui désormais est seule représentante de la communauté française. Ces Gaulois plus Gaulois que les Clermontois, de Sarkozy à Zemmour, en passant par Finkielkraut, Valls et BHL, se sont appropriés la France et se prétendent les seuls défenseurs de son identité. (…) Jusqu’ici, n’avaient été sollicités que les médias et les influences politiques pour faire voter les lois pour écraser la résistance. Aujourd’hui, Eric Zemmour va même plus loin. Il veut amener l’armée à combattre pour eux, à leurs côtés. Il rêve de «reconquérir» les territoires perdus de la République, République qu’ils se sont aussi accaparée, devenue la République des Zemmour et Co Selon Zemmour, «L’état-major de l’armée sait qu’un jour viendra où il devra reconquérir ces terres devenues étrangères sur notre propre sol. Le plan est déjà dans les cartons, il a pour nom «Opération Ronces». Il a été mis au point avec l’aide des spécialistes de l’armée israélienne qui ont transmis à leurs collègues français leur expérience de Gaza. La comparaison vaut tous les discours». (12)

Conclusion

Les architectes du chaos en France sont les Finkielkraut, Bruckner, BHL, et autres Zemmour et Houellebecq qui se font une réputation sonnante et trébuchante en calomniant et dressant les Français contre d’autres Français de confession ou de culture musulmane allant même jusqu’à prédire une France islamisée en 2022 à moins que, comme le suggère fortement Zemmour dans ses écrits, on procède sans tarder à une «Reconquista» à la française pour prémunir les Français du grand remplacement. Cela rappelle étrangement le sort des juifs du XIXe siècle, qui eurent à faire face à la haine de 2000 ans de christianisme avec le credo de juifs déicides, qui a fini par convaincre les Européens qu’il fallait aller à une solution finale dont les préludes furent les pogromes russes, polonais et autres vilénies espagnoles et françaises où les juifs n’avaient pas le droit d’enterrer leurs morts intra-muros à Paris. Quand ils furent chassés d’Espagne, c’est le Maghreb et l’Empire ottoman qui les accueillirent.

S’il ya bien une chose que Zemmour traite avec mépris , ce sont ces comparutions en justice qui le servent plutôt qu’elle ne le mettent en garde contre les récidives. En fait, cela lui fait de la publicité et cela lui permet de travailler le corps social français en profondeur . Les amendes sont de loin marginales aux bénéfices multiples qu’il retire de ses livres. La justice quelque part en fait un «martyr» et tout ceci le bonifie. Il n’ya pas de peine pour ceux qui travaillent insidieusement pour l’éclatement du vivre ensemble sans lequel la France ne pourrait perdurer. Les vrais problèmes des français le pensons nous tournent surtout autour du pouvoir d’achat , de la qualité de vie de la pandémie du climat …Naturellement les racistes n’ont pas de solution miracle sur le plan social et économique qui permettrait d’améliorer le climat social Il est navrant de constater la lente déliquescence des institutions où on donne une visibilité à des agitateurs qui flattent les pulsions morbides du corps social. Si rien n’est fait des Nuits de cristal sont à prévoir dans les prochaines années. Sans conteste Zemmour est un dynamiteur du vivre ensemble Les musulmans du XXIe siècle en France qui sont des citoyens à part entière seront les Juifs du XXe siècle dans une France forteresse travaillée par tous les Zemmour Il faut espérer est qu’un coup d’arrêt légal soit donné à ces fuites en avant suicidaires pour une France qui se veut patrie des Droits de l’Homme.

Par Chems Eddine Chitour, professeur – Ecole Polytechnique Alger

1.http://www.slate.fr/politique/2022-la-fabrique-dune-election/episode-20-candidats-macron-conversation-nationale-demarche

2.https://www.programme-television.org/news-tv/Jean-Michel-Apathie-accuse-Les-medias-ont-fabrique-Eric-Zemmour-VIDEO-4677141 11 09 2021

3.https://www.lexpression.dz/chroniques/l-analyse-du-professeur-chitour/les-degats-contre-le-vivre-ensemble-154729

4.http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/zemmour-l-idiot-utile-du-f-haine-117531

5.https://fr.sputniknews.com/amp/france/202109161046142079-apres-zemmour-il-y-en-aura-dautres-taubira-sen-prend-au-polemiste/

6http://www.slate.fr/story/215535/eric-zemmour-pire-citations-multiples-condamnations-proces-discrimination-raciale-provocation-haine-injures-racistes

7.https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/09/20/eric-zemmour-definitivement-condamne-pour-provocation-a-la-haine-raciale_6012389_3224.html

8.https://youssefhindi.wordpress.com/2020/11/10/interview-autour-du-livre-lautre-zemmour/

9.http://www.slate.fr/politique/2022-la-fabrique-dune-election/episode-14-eric-zemmour-publication-livre-albin-michel-histoire-ideologie-nazis 6 juillet 2021

10 Alain Roy https://www.erudit.org/en/journals/linconvenient/2017-n70-linconvenient03280/86908ac.pdf

11.https://www.programme-television.org/news-tv/Polemique-sur-les-prenoms-la-reponse-cinglante-de-Gerald-Darmanin-a-Eric-Zemmour-4677325

12.http://reseauinternational.net/ces-franco-maghrebins-ou-franco-est-europeens-plus-francais-que-les-francais/#ZQCpiOyD0XW9SLt4.99

Le Quotidien d’Oran, 27/09/2021