Les inégalités au Maroc : une perspective internationale

Maroc, inégalités, système fiscal marocain, système éducatif, participation des femmes,

L’inégalité des revenus est élevée au Maroc. En 2013, la part du revenu national des 10 % les plus riches au Maroc s’élevait à près de 32 %, soit 12 fois plus que la part du revenu national des 10 % les plus pauvres de la population.

Cet article soutient que, en s’appuyant sur l’expérience internationale, le gouvernement marocain peut faire beaucoup plus pour réduire les inégalités tout en améliorant la croissance et – peut-être – en le faisant d’une manière budgétairement neutre ou même budgétairement positive. En tête de liste figurent la réforme du système éducatif dysfonctionnel du Maroc et les actions visant à promouvoir la participation des femmes au marché du travail.

Le nombre insuffisant de travailleurs qualifiés est un obstacle majeur à la croissance du Maroc et davantage de femmes marocaines sont qualifiées et libres de travailler. La disponibilité des services de santé doit être plus équitable entre les régions et les classes sociales du Maroc, améliorant non seulement la qualité de vie mais aussi la productivité.

Le système fiscal marocain peut être rendu plus progressif, inclusif et efficace, c’est-à-dire sans affecter indûment les incitations à travailler et à investir. Une concurrence accrue dans des secteurs clés favoriserait à la fois l’égalité et stimulerait la croissance. Des actions visant à réduire la corruption pourraient avoir des effets similaires.

Un meilleur accès aux données sur la collecte des impôts et les enquêtes auprès des ménages améliorerait considérablement la compréhension des inégalités au Maroc et est essentiel pour une réponse efficace du gouvernement. sans affecter indûment les incitations à travailler et à investir.

Une concurrence accrue dans des secteurs clés favoriserait à la fois l’égalité et stimulerait la croissance. Des actions visant à réduire la corruption pourraient avoir des effets similaires. Un meilleur accès aux données sur la collecte des impôts et les enquêtes auprès des ménages améliorerait considérablement la compréhension des inégalités au Maroc et est essentiel pour une réponse efficace du gouvernement sans affecter indûment les incitations à travailler et à investir.

Une concurrence accrue dans des secteurs clés favoriserait à la fois l’égalité et stimulerait la croissance. Des actions visant à réduire la corruption pourraient avoir des effets similaires. Un meilleur accès aux données sur la collecte des impôts et les enquêtes auprès des ménages améliorerait considérablement la compréhension des inégalités au Maroc et est essentiel pour une réponse efficace du gouvernement.

Africa portal