Pegasus: 5 ministres français espionnés par le Maroc?

Maroc, France, Pegasus, Espionnage, NSOGroup, #Maroc,

Logiciel espion Pegasus : les téléphones de cinq ministres français ont été visés

Les téléphones de cinq ministres et un diplomate ont été ciblés par le logiciel espion Pegasus de NSO Group, selon Mediapart.

L’affaire du logiciel espion Pegasus de la firme israélienne NSO Group fait encore parler de lui. Après la révélation du Projet Pegasus et de son utilisation par plusieurs pays pour surveiller les communications de dissidents mais aussi de journalistes, de chefs d’entreprise, de représentants politiques, voire de chefs d’Etat, il apparaît que plusieurs personnalités politiques françaises ont été visées.

Selon une information de Mediapart, les téléphones portables d’au moins cinq ministres français et un diplomate auraient été visés en 2019 et 2020. Les appareils mobiles présentent ainsi des traces du logiciel identifiées par les services de sécurité français.

Les ministres concernés sont Jean-Michel Blanquer, Jacqueline Gourault, Julien Denormandie, Emmanuelle Wargon et Sébastien Lecornu. A défaut de déclarations officielles, l’information a été confirmée à l’AFP par plusieurs sources.

Le document récupéré par Mediapart datant du mois d’août ne précise pas si les éléments trouvés sont des marqueurs de repérage préalables ou bien les signes d’une infection réussie.

Ce sont donc une quinzaine de membres du gouvernement, dont l’ex-premier ministre Edouard Philippe, qui semblent avoir été visés par Pegasus, soit comme cibles potentielles soit en tant que cibles désignées.

Le mystère demeure concernant la potentielle infection du téléphone du président de la République Emmanuel Macron, l’Elysée restant discrète sur le sujet.

Génération nouvelles technologies, 25/09/2021