France-Algérie: Tête-à-tête Lamamra-Le Drian

Algérie, France, Lamamdra, Le Drian, #Algérie,#France,

En marge de l’Assemblée générale de l’ONU : Tête-à-tête Lamamra-Le Drian
Cet entretien intervient quelques heures après l’échange téléphonique entre Tebboune et Macron.

Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a multiplié les entretiens avec beaucoup de ses homologues, ainsi qu’avec des personnalités, en lien avec l’Algérie. Il a, ainsi, eu un tête-à-tête avec le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Dans un tweet, Lamamra a, en effet, indiqué s’être entretenu avec son homologue français. Les deux hommes ont discuté «des relations bilatérales et échangé les points de vue sur les questions les plus importantes à l’ordre du jour de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité, en plus des derniers développements sur la scène régionale», a écrit le ministre. Cet entretien intervient quelques heures après l’échange téléphonique entre Tebboune et Macron.

Lamamra a, également, été reçu à New York par le président du Conseil présidentiel libyen. Le chef de la diplomatie algérienne a transmis à son hôte un message du président Tebboune. Le communiqué du ministère des Affaires étrangères qui a rendu compte de ce tête-à- tête, a souligné que les entretiens ont concerné «les relations bilatérales et la coordination des positions autour des questions internationales et régionales».

Il va de soi que l’agenda électoral en Libye a été, certainement, abordé dans les discussions.

Dans ses contacts avec ses homologues, Lamamra a rencontré la ministre sud-africaine des Affaires étrangères, Naledi Pandor. Il a, certainement, été question de l’axe Alger-Johannesburg qu’il va falloir dynamiser. On retiendra dans le communiqué du MAE qui a sanctionné cette rencontre, la volonté de «poursuivre les efforts pour la préservation de l’unité des rangs en Afrique au vu des développements survenus récemment dans le continent».

Dans le volet arabe des nombreux entretiens du ministre des Affaires étrangères, la rencontre avec le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et des Expatriés jordanien, Ayman Al-Safadi, figure en bonne place. les deux diplomates ont passé en revue les différentes causes arabes, en tête desquelles la cause palestinienne, ainsi que les relations fraternelles entre les deux peuples frères.

L’activité du ministre était intense et les entretiens qu’il a eus avec ses homologues lui ont permis de replacer la voie de l’Algérie dans le concert des nations et, surtout, informer les partenaires de l’Algérie sur son ambition régionale et ses succès diplomatiques au Maghreb et en Afrique, notamment. Ainsi, les ministres espagnol, grec, irlandais et vietnamien, ainsi que le secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, Nasser Kamel, ont figuré sur l’agenda de Lamamra. Un travail colossal.

Saïd BOUCETTA

L’Expression, 23/09/2021