Tindouf : Lancement du projet de Ghar Dgebilet

Algérie, Tindouf, Ghar Djebilet, gisement de fer, minerai, #Algérie,

Mine de fer de Ghar Djebilet Des entreprises algériennes et chinoises lancent le projet

Par : med wali

Un contrat devrait être conclu pour la réalisation d’une joint-venture pour l’exploitation de la mine de fer de Ghar Djebilet à Tindouf entre la partie algérienne et un consortium d’entreprises chinoises constituée des entreprises CWE, MCC et Heyday Solar, au cours du quatrième trimestre de l’année en cours, comme l’a annoncé le directeur de ce grand projet minier.

Le mémorandum d’entente est un accord historique important qui marque la naissance d’un projet susceptible de relancer l’économie nationale et de concourir au développement du secteur des mines.

Le directeur de ce grand projet minier, Ahmed Ben Abbas a expliqué, lors de la présentation de ce projet aux autorités de la wilaya de Béchar que  » la signature d’un contrat de joint-venture pour incarner un grand projet minier avec un consortium d’entreprises chinoises au cours du quatrième trimestre de cette année, aura pour but de contribuer au développement économique de cette vaste partie du sud-ouest du pays, ainsi qu’à la relance de l’économie nationale et au développement et à la promotion du secteur minier.

 » L’intervenant a expliqué aux responsables locaux des différents secteurs impliqués dans ce projet minier et aux représentants des entreprises chinoises, que ce projet, qui est cofinancé par l’Algérie et la République populaire de Chine, sera en réalité lancé ultérieurement en trois phases.

 » Ledit document marquera le lancement effectif du projet d’exploitation de la mine de Ghar Djebilet, prévu en trois étapes, jusqu’à 2025 qui verra la première production de fer au niveau de la zone exploitée.  » En application de ce mémorandum, il sera procédé à la formation d’une joint-venture (51 pour la partie algérienne et 49 pour la partie chinoise) qui sera chargée de l’exploitation à la source jusqu’à la production et la transformation, a-t-il indiqué.

En donnant plus de détailles, ce responsable explique que la première étape entrera en vigueur entre 2021/2024, au cours de laquelle une unité pilote sera achevée, et la deuxième étape de 2024/2027 sera consacrée à la production de 2 à 4 millions de tonnes de produits commerciaux, tandis qu’à la troisième phase du projet 2027/2035 à 2040 production de 40 à 50 millions de tonnes, dont 30 millions de tonnes de produits commerciaux.

A cet effet, le ministère de l’Energie souhaite que le projet de Ghar Djebilet soit une mine durable, dont l’activité est basée sur l’exploitation des énergies renouvelables. Il existe trois sites concernés par la phase d’exploitation de cette mine, dont la capacité de stockage atteint plus de 3 milliards de tonnes, qui sont localisés dans les sites de Ghar Djebilet -Ouest, Centre et Est, en plus de la mine de fer Mechri Abdelaziz située à 200 km à l’est de Ghar Djebilet, comme indiqué par le même responsable.

Quant à la wilaya de Béchar, dans le cadre de ce projet, il est prévu que jusqu’aux horizons 2029/2030, la réalisation de plusieurs ouvrages et installations de production de fer et d’acier, ainsi que des ouvrages de stockage du métal brut collectés sur les sites d’exploitation de Ghar Djebilet, dans le but de les acheminer vers le nord du pays (Bettioua, dans la wilaya d’Oran), à l’aide d’un camion électrique et d’un train spécial, en vu de la réalisation d’une voie ferrée Béchar-Tindouf-Ghar Djebilet, selon les déclarations de Ben Abbas.

En plus de ces installations minières, le cahier des charges de ce projet, qui dans sa phase de réalisation permettra la création de 3000 à 5000 emplois, comprend également la réalisation d’opérations majeures d’adduction d’eau à travers le projet de dérivation des eaux, et qui sera orienté vers l’activité d’exploitation dans les trois sites miniers, ainsi que pour répondre aux besoins de la population, de l’agriculture et de l’industrie en général.

Il est également prévu de moderniser le réseau routier dans les régions de Tindouf et de Béchar, et de développer les petites et moyennes entreprises liées à l’activité de l’industrie minière, ainsi que d’exploiter les installations et aménagements contractés, qui sont les opérations inclus dans le cadre du vaste projet minier qui relève des obligations du président de la République, concernant la mobilisation et l’exploitation des capacités minières du pays, comme l’indique de son côté le wali de Béchar, Mohamed Said Benkamou.

M. W.

Lemaghreb.dz, 22/09/2021