Obsèques d’Abdelaziz Bouteflika : Des honneurs? Presque…

Algérie, Abdelaziz Bouteflika, #Algérie,

Abdelaziz Bouteflika inhumé au Carré des Martyrs du cimetière El-Alia. Des honneurs? Presque…

L’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika, décédé vendredi à l’âge de 84 ans, a été inhumé hier dans l’après-midi au Carré des Martyrs du cimetière El-Alia (Alger) avec ses prédécesseurs, un carré réservé aux héros de la guerre de libération nationale et aux grandes figures nationales.

L’enterrement a eu lieu en présence du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui avait déposé une gerbe de fleurs. Le président du Conseil de la Nation, Salah Goudjil, le président de l’Assemblée populaire nationale, Ibrahim Boughali, le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, le Général de Corps d’Armée, Saïd Chanegriha, ainsi que de hauts responsables de l’Etat, des membres du gouvernement, les représentants du corps diplomatique accrédité en Algérie et des membres de la famille du défunt, ont également assisté aux funérailles.

Le ministre des Moudjahidine et des Ayants droit, Laïd Rebiga, a prononcé, à cette occasion, une oraison funèbre, avant la mise en terre de la dépouille. Le défunt président n’a pas eu droit aux mêmes honneurs que ses prédécesseurs mais presque. Des salves ont été tirées par la Garde républicaine en hommage au défunt.

Les anciens chefs d’Etat décédés auparavant avaient été enterrés avec les plus grands honneurs, à l’instar du premier président de l’Algérie indépendante, Ahmed Ben Bella, qui eut droit à des funérailles solennelles, après son décès en avril 2012.

M. Bouteflika qui avait alors décrété un deuil national de huit jours, avait personnellement accompagné le cercueil du Palais du Peuple où la dépouille avait été exposée, jusqu’au cimetière d’El Alia.

Affaibli à la suite d’un AVC subi en 2013, M. Bouteflika avait été contraint à la démission le 2 avril 2019, sous la pression de la rue pendant près de deux mois de manifestations massives du Hirak qui refusait de lui accorder un cinquième mandat consécutif.

Il n’en demeure que feu Abdelaziz Bouteflika a marqué son règne par de grands faits historiques à l’image de la Réconciliation nationale dont il était l’artisan pour mettre fin à une décennie sanglante. Il a également à son actif les millions de logements pour en finir avec une crise datant des années 70 et de résoudre une grande partie de l’épineux problème de l’eau potable.

Evidemment, la controversée autoroute fait aussi partie de ses réalisations. Mais en dépit d’un bilan controversé, Abdelaziz Bouteflika, chef de la diplomatie pendant quatorze ans, président pendant vingt ans, a marqué l’histoire du pays et les Algériens dont beaucoup estiment qu’il avait quand même amélioré leur vie quotidienne.

Par: Abdallah.B

Le Carrefour d’Algérie, 20/09/2021