RDC: Manifestation contre des exploitants chinois à Mwenga

Congo, RDC, Chine, mines, Mwenga, #Congo, #RDC, #Chine,

Est de la RDC : Manifestation contre des exploitants chinois dans une zone minière

La police a dispersé la manifestation à coup de gaz lacrymogène, sans faire de victimes, d’après les témoignages recueillis par AA.

AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

Des habitants d’une localité aurifère du territoire de Mwenga dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), ont manifesté, lundi, contre des entreprises chinoises soupçonnées « d’exploitation illégale » de minerais, essentiellement de l’or.

Des centaines d’habitants de la localité de Kitutu “ont brûlé des pneus, barré la route pour demander à une entreprise chinoise qui continue à exploiter les minerais d’arrêter ses activités qu’elle n’a jamais suspendues en dépit de la décision du gouverneur” a déclaré lundi à l’Agence Anadolu (AA), Jean- Pierre Mukuninwa, responsable d’une coopérative minière locale.

Justin Mubarikiwa, membre de la société civile locale, faisant partie des manifestants, a affirmé que l’activité de “ces Chinois appauvrit la population. »

Interrogé au téléphone par AA, Mubarikiwa a dénoncé la destruction de la forêts par les engins des sociétés chinoises.

« Nous exigeons des indemnisations, car ils ne font rien à part exploiter et exporter nos minerais”, a-t-il ajouté.

La police a dispersé la manifestation à coup de gaz lacrymogène, sans faire de victimes, d’après les témoignages recueillis par AA.

Theo Ngwabidje, le gouverneur du Sud-Kivu incluant le territoire de Mwenga, avait suspendu, le 20 août dernier, les activités de six sociétés chinoises accusées d’abus et « multiples violations” des normes dans l’exploitation de sites aurifères dans ce territoire. Cette décision avait été contestée par la ministre nationale des Mines et avait provoqué un tollé.

L’Assemblée nationale a dépêché depuis vendredi une commission parlementaire « d’enquête chargée de recueillir les information les plus complètes sur l’exploitation de ressources naturelles et la protection de l’environnement », particulièrement dans le territoire de Mwenga.

L’ambassadeur de Chine à Kinshasa, Zhu Jing, avait assuré après la diffusion d’un documentaire du journaliste camerounais Alain Foka axé sur l’exploitation illégale des minerais en RDC, que Pékin condamnait toute « exploitation illégale des ressources naturelles » au Congo-Kinshasa.

Il avait par ailleurs fait part de « la disponibilité du gouvernement chinois à collaborer avec les autorités congolaises pour sanctionner les responsables ».

La RDC dispose d’importantes ressources minières et peine cependant à financer son budget. Plus de la moitié de la population congolaise vit sous le seuil de pauvreté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire