Maroc : les femmes intègrent la brigade motocycliste

Maroc, femmes, police, brigade motocycliste, #Maroc,

La première unité de police motocycliste composée exclusivement de femmes vient de voir le jour au Maroc. Elles sont 21, et leur mission sera d’assurer la sécurité dans les grandes villes du pays.

La première promotion de police motocycliste intégralement féminine vient de prendre ses fonctions au Maroc. Elles sont 21, casque blanc, chemise bleu ciel, pantalon bleu marine et bottes noires à sillonner sur leur moto les rues des grandes villes : Rabat, Casablanca, Marrakech, Fès, Agadir…

Stop aux préjugés

Après la naissance de Miss Moto Maroc, premier moto-club féminin dans le pays, en décembre 2011, les femmes marocaines continuent à briser des tabous.

Cette fois c’est au sein de la police à moto, corps de métier jusqu’ici strictement masculin, qu’elles évoluent. Pas facile dans un pays où les préjugés ont encore la vie dure et où les métiers dits « physiques » sont encore réservés aux hommes.

Égalité

L’entrée des femmes au sein de la police marocaine date de 2001, mais il aura fallu attendre 13 ans (2014) pour qu’elles puissent avoir accès au corps motocycliste des forces de l’ordre.

Formation égale

Les lauréates ont suivi leur formation moto, la même que celles des hommes, à l’Institut royal de la police, à Kenitra (près de la capitale Rabat). Des Honda 125 et 250 cm3 aux BMW 650 et 1200 cm3, elles ont évolué sur tous les modèles utilisés par la police marocaine.

Changer l’image

Ces femmes motardes de la police marocaine prendront part au rassemblement organisé par l’association Miss Moto Maroc pour la journée internationale de la femme, en 2015.

Et en France ?

En France, il a fallu attendre 1981 pour voir une femme intégrer une brigade motocycliste. Christine Vicente, originaire de Ondres (Landes), avait 19 ans quand elle est entrée dans la police des douanes.

Motomag, 13/09/2021

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire