Le « gifleur » de Macron est sorti de prison ce samedi

France, Emmanuel Macron, #France,

Il assure n’avoir aucun « regret »

A sa sortie de la prison ce samedi, Damien Tarel, l’homme qui a giflé Emmanuel Macron en juin dernier a déclaré a BFM-TV n’avoir “aucun regret”.

L’homme qui a giflé en juin dernier le président français Emmanuel Macron vient de retrouver sa liberté après trois mois de détention, ont rapporté ce samedi des médias français.

Condamné le 10 juin dernier a 18 mois de prison, dont 4 ferme, pour avoir giflé Emmanuel Macron lors d’un déplacement a Tain-l’Hermitage (Drôme) le 8 juin, Damien Tarel est sorti de la prison de Valence ce samedi matin, selon les informations de BFMTV.

Lors de son audience au tribunal correctionnel de Valence, l’homme de 28 ans avait assumé son geste et revendiqué une certaine portée politique:

“Les gilets jaunes et le peuple français s’expriment mais leur avis n’est pas écouté”, avait-il notamment déclaré. “Beaucoup de monde ressent cette injustice. Je me suis senti investi”, avait-il aussi affiché.

Lorsqu’il avait infligé une gifle au chef de l’Etat, Damien Tarel avait poussé l’exclamation “Montjoie, Saint-Denis! A bas la Macronie”.

“ Ça fait référence au cri de ralliement des chevaliers, c’est un slogan patriote”, avait répondu le mis en cause, interrogé sur la signification de ce slogan lors de son procès.

Le geste de Damien Tarel avait suscité une condamnation unanime de la classe politique.

« Ça va la claque que tu t’es prise?», a demandé un enfant a Macron

En visite dans une école de Poix-de-Picardie, en région Hauts-de-France, ce jeudi 17 juin, Emmanuel Macron a été questionné par un enfant au sujet de la gifle qu’il a reçue lors d’un précédent déplacement.

«Ça va la claque que tu t’es prise?»: l’enfant ne bégaie pas lorsqu’il pose la question au Président français Emmanuel Macron, faisant directement référence a l’incident qui s’est produit le 8 juin. Un homme de 28 ans avait giflé sans ménagement le Président français a l’occasion d’un déplacement dans la Drôme.

«Ça va la claque que tu t’es prise?», lui a-t-il demandé après avoir levé la main pour prendre la parole. Une question a laquelle le président de la République a répondu avec le sourire. «Ah ben oui, ça va, c’est pas agréable hein. Et c’est pas bien!», a-t-il répondu. Et d’ajouter: «C’est jamais bien de taper, même dans la cour. C’est pas bien, il a eu tort».

Echourouk online

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire