Les Grandes Loges au Maroc et en France : Des liens très forts

La Franc-Maçonnerie marocaine dans la confusion.

francmaçonnerie, grande loge, Maroc, France, #Maroc, #grandeloge,

La Franc-Maçonnerie n’a pas bonne presse en terre d’Islam et doit se montrer particulièrement discrète dans les rares pays où elle n’est pas interdite. Les extrémiste musulmans font la chasse aux francs-maçons qu’ils considèrent comme des alliés des « américano-sionistes » honnis.

Nous nous souvenons de l’émoi suscité dans les milieux intégristes voire nationalistes algériens par la « révélation » de l’appartenance à la Franc-Maçonnerie de l’Emir Abd-El-Kader: De nombreux « savants » algériens ont constesté formellement l’initiation maçonnique de l’Emir alors qu’elle est absolument certaine, comme en témoigne l’excellent livre de Bruno Etienne.

Au Maroc, bien que discrête, l’appartenance maçonnique de l’élite économique, politique et culturelle du royaume alaouïte à la Franc-Maçonnerie est pour autant assez importante et ce depuis fort longtemps.

La qualité de franc-maçon de Moulay Abd al-Hafid, sultan du Maroc de 1908 à 1912 est sûre. Il a été inititié au sein de la loge Hispano-América du Grand Orient de France à l’Orient de Madrid. Nous savons également qu’il demande son affiliation en février 1927 au sein de la loge Plus Ultra N° 452 de la Grande Loge de France à l’Orient de Paris alors qu’il est affilié à la loge Jean-Jacques Rousseau du GODF à l’Orient de Montmorency.

Moulay Abd al-Hafid abdiquera en faveur de son frère, Moulay Youssef, père de Mohamed V, grand-père d’Hassan II et arrière-grand-père de Mohamed VI, l’actuel souverain du Maroc.

Des observateurs attentifs ont parfois évoqué l’initiation possible d’Hassan II lui-même. Il faut reconnaître qu’Hassan entretenait les meilleures relations avec les responsables politiques et diplomatiques français qui suivaient les questions africaines tant pour l’Elysée que Matignon ou le quai d’Orsay et qui étaient par ailleurs bien souvent francs-maçons.

L’hebdomadaire satirique Le Canard enchaîné dans son édition du 19 mai 1993 évoquait l’hypothèse d’une approche maçonnique d’Hassan II par la Grande Loge Nationale Française (qui est l’obédience spécialisée dans l’initiation de « dirigeants » africains peu regardant sur les questions de Droits de l’Homme, à l’image de feu Omar Bongo en autres…). La GLNF aurait approché Hassan via un ex policier passé au service du groupe Bouygues. Hassan a-t’il poursuivi jusqu’au bout sa démarche…? Certains pensent que oui.

Il n’en reste pas moins que la Franc-Maçonnerie au Maroc, sans avoir réellement pignon sur rue, est largement tolérée. Pas moins de 6 obédiences sont présentes (la Grande Loge du Maroc, la Grande Loge Unie du Maroc, le Grand Orient du Maroc, la Grande Loge du royaume du Maroc, la Grande Loge régulière du royaume du Maroc,« le Droit humain » qui a une loge depuis 2005).

– La Grande Loge du Maroc est une obédience masculine liée depuis 2009 au Grand Orient de France, la GLM est implantée à Casablanca, Rabat et Marrakech. Ses travaux sont orientés sur les questions de société. Elle a reçu de nombreuses obédiences étrangères lors de ses convents annuels ou en d’autres occasions.

– La Grande Loge Unie du Maroc travaille au Rite Ecossais Ancien & Accepté, dans le respect absolu des règles de la Franc-Maçonnerie traditionnelle. Elle a signé un traité d’amitié notamment avec la Grande Loge de France et les Grandes Loges Unies d’Europe. Elle est implantée à Casablanca, Rabat et Marrakech (d’autres villes marocaines verront prochainement la naissance de loges). Elle a des accords de jumelage avec de nombreuses loges en Europe. C’est l’obédience où il y a le plus de frères marocains.

– Le Grand Orient du Maroc est une obédience masculine fondée en octobre 2009. Ses fondateurs voudraient se rapprocher du Grand Orient de France mais ce n’est pas gagné étant donné la proximité de celui-ci avec la GLM. Il a actuellement de quatre ateliers, dont deux sont implantés à Casablanca, un à Rabat et un autre à Marrakech.

– La Grande Loge du royaume du Maroc a été fondée en 2000 mais s’est depuis mise en sommeil (sans activité).

– La Grande Loge Régulière du Royaume du maroc est reconnue par la Grande Loge nationale française mais toujours pas par la Grande Loge Unie d’Angleterre.

– L’Ordre maçonnique international mixte le Droit humain a une loge depuis 2005 mais pas encore d’obédience spécifiquement marocaine.

Là où la confusion s’installe c’est qu’un projet de fusion des deux principales obédiences marocaines, la Grande Loge du Maroc et la Grande Loge Unie du Maroc était apparament prévu et annoncé depuis le mois d’avril dernier pour créer Grande Loge du Maroc unifiée.

Or, il semble que les frères de la Grande Loge Unie du Maroc qui ont signé cet accord l’ai fait plus en leur nom propre qu’au nom de leur obédience. Zakaria Mekouar, le Grand Maître de la Grande Loge unie du Maroc dément avoir conclu un tel accord et certifie que son obédience continue d’exister en tant que telle. En tout cas, le débat semble bien mal engagé et l’acte d’union est très sérieusement compromis !

La Grande Loge Unie du Maroc est très liée à la Grande Loge de France avec qui elle a signé un traité de réciprocité. Le rite écossais ancien et accepté, très symboliste, le serment prêté sur le Volume de la Loi Sacré (en France la Bible, au Maroc le Coran), le travail maçonnique effectué à la gloire du Grand Architecte de l’Univers font que de nombreux frères marocains, athées, agnostiques ou musulmans pratiquants, se sentent plus à l’aise dans cette obédience. Elle est d’ailleurs la plus importante du Maroc.

Des frères de la Grande Loge de France doivent se rendre prochainement au Maroc pour aider leurs frères marocains à sortir de cette situation plutôt… confuse. De plus, la Grande Loge de France voudrait bien savoir exactement quelle(s) obédience(s) elle invitera lors de son prochain Convent qui aura lieu à la fin du mois de juin prochain.

Cela prouve en tout cas que la maçonnerie marocaine se normalise. Il commence à y avoir chez eux autant de bisbilles et de débats picrocholins que chez nous !

Jean-Laurent Turbet, 3 Mai 2010

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire