Maroc : Premier coup de la diplomatie algérienne

Maroc, Algérie, Sahara Occidental, #Maroc, #Algérie, #Sahara, #Polisario, #Perú,

La campagne diplomatique menée par le nouvel équipe d’Abdelmadjid Tebboune commence à apporter ses fruits. Cette fois-ci au Pérou, là où le Maroc avait bâti un solide bastion contre le Polisario.

Le lobby marocain était si puissant qu’il avait réussi à attirer le soutien du journaliste Ricardo Sanchez Serra, président du Conseil péruvien de solidarité avec le peuple sahraoui (Copesa). Avant de tourner la veste, ce dernier avait dénoncé dans une interview avec un média péruvien les « vicissitudes et le harcèlement marocain de ses activités ».

Serra a signalé, à l’époque l’intense activité menée par l’ambassadrice du Maroc  à Lima : cocktails, déjeuners, dîners et voyages ». « Beaucoup de mauvais Péruviens se vendent pour « un plat de lentilles », a-t-il affirmé.

Il semble que les diplomates algériens ont percé ce puissant mur et amené le gouvernement de Carlos Castillo à « rétablir les relations diplomatiques avec la République Arabe Sahraouie Démocratique ». Dans un communiqué officiel, le gouvernement péruvien en a fait l’annonce mercredi. Le revirement de la position péruvienne a été effectué par Pedro Castillo, nouveau président péruvien depuis le 28 juillet 2021 pour le parti Perú Libre.

Voici le texte intégral du communiqué :

Ministère des affaires étrangères
Rétablissement des relations diplomatiques avec la RASD
Communiqué

Communiqué officiel 017-21

Les Présidents de la République du Pérou et de la République Sahraouie publient simultanément à Lima et Bir Lehlu le communiqué conjoint suivant :

« Les gouvernements de la République du Pérou et de la République arabe sahraouie démocratique, inspirés par les principes et les buts de la Charte des Nations unies et conformément aux dispositions de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques, conviennent à cette date du rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Les gouvernements de la République du Pérou et de la République Sahraouie réaffirment leur respect du droit international et du principe d’autodétermination des peuples, conformément au principe de l’égalité juridique des États comme base du respect de la souveraineté nationale, de la paix, de la sécurité et de la coopération dans les relations internationales ».