Maroc, le royaume des scandales

Maroc, Algérie, Espionnage, Pegasus, Hacking Team, piratage, #Maroc, #Algérie,

Des révélations livrées par le site Orient XXI accablent encore une fois le Makhzen marocain et le montrent sous son véritable visage, celui du mensonge, de l’esbroufe et de la félonie.

Le site révèle en effet que le logiciel espion israélien Pegasus n’est pas le premier outil du genre à être utilisé par le Maroc. En 2009, rapporte le site, le Maroc avait déjà acquis des logiciels espions français et italiens et s’adonnait déjà à sa besogne favorite : la mise sur écoute de journalistes et opposants marocains et de personnalités étrangères, notamment algériennes et françaises.

Ce nouveau scandale dénude davantage le royaume chérifien qui tente ces derniers jours par son coup de bluff judiciaire contre les deux organisations à l’origine de l’affaire Pegasus de jouer la carte d’innocence. Le menteur finit toujours par être rattrapé, et c’est ce qui arrive actuellement au Maroc.

Les gesticulations et les réactions excitées des autorités marocaines au lendemain de l’éclatement de l’affaire Pegasus où elles se défendaient d’être mêlées à cette affaire et évoquaient un procès d’intention médiatique infondé, viennent ainsi par ces nouvelles révélations d’être définitivement confondues. On l’a déjà souligné dans ces colonnes que le Makhzen marocain est champion du double langage et des faux alibis !

Comme pour l’affaire Pegasus, il va encore une fois sortir son attirail puéril, soit en niant carrément d’avoir utilisé de logiciels informatiques destinés à infiltrer des appareils de communication, soit en poursuivant le site en justice , soit en accusant le site de vouloir déstabiliser les relations diplomatiques profondes entre le Maroc et la France, pays qui lui auraient vendus ces logiciels espions en 2009.

Habitué aux mensonges diplomatiques les plus grossiers, le Maroc ne s’embarrassera d’aucune morale pour se défendre de la façon la plus absurde. Les agressions qu’il a accumulées dernièrement contre l’Algérie, et ses justifications farfelues et incohérentes montrent que le Makhzen marocain n’a aucune limite pour le mensonge et la fuite ne avant. C’est le genre d’Etat à vous planter un couteau dans le dos et à crier le premier, au voleur ! De la note officielle exprimant le soutien du royaume à la prétendue volonté d’autodétermination de la Kabylie, au scandale d’espionnage informatique, en passant par la déclaration guerrière anti-algérienne d’un haut responsable israélien depuis le sol marocain, le Makhzen marocain multiplie ces jours-ci ses provocations et sa déloyauté envers l’Algérie.

S’enfonçant de jour en jour dans des scandales à répétition, le Makhzen tente de détourner les regards en s’attaquant avec la bénédiction sioniste à un pays frère dont le seul et unique tort est de se conformer à la légitimité internationale concernant la question du Sahara occidental.

L’Express, 06/09/2021