L’OPEP+ révise l’accord sur les réductions de pétrole

OPEP, pétrole, prix, production,

L’OPEP+ envisage de discuter de «certains points» d’ajustements de l’accord sur les réductions de pétrole

Mi-juillet, après de longues discussions, les pays de l’OPEP+ ont décidé d’assouplir les restrictions sur la production

KAZAN, 31 août. /TASS/. Le Kazakhstan estime que les mesures qui ont déjà été prises dans le cadre de l’OPEP+ sont suffisantes pour stabiliser le marché pétrolier. Néanmoins, les parties à l’accord prévoient mercredi de discuter de “certains points” d’ajustement de l’accord, mais la décision doit être prise collectivement, a déclaré à l’agence TASS le ministre de l’Énergie du Kazakhstan, Nurlan Nogayev, en marge du Forum pétrochimique de Kazan.

“A ce jour, les engagements que nous avons pris nous permettent d’équilibrer l’offre et la demande. Mais en même temps, nous prévoyons de discuter de certains points lors de la réunion de l’OPEP+ de demain. La question de la nécessité de modifier les paramètres de l’accord de production de pétrole de l’OPEP+ devrait être examinée collectivement”, a-t-il déclaré.

À la mi-juillet, après de longues discussions, les pays de l’OPEP+ ont décidé d’assouplir les restrictions de production. Avant la fin de 2021, ils remettront 2 millions de bpj sur le marché, à partir du mois d’août. Ainsi, d’ici la fin de l’année 2021, ils réduiront la production de 3,7 millions de bpj, et d’ici septembre 2022, ils prévoient même d’atteindre le niveau de production d’avant la crise. En outre, les parties à l’accord ont convenu de le prolonger jusqu’à la fin de 2022.

TASS, 31 août 2021