Libye : Les allégations sur la situation sécuritaire avec la Tunisie n’affecteront pas nos relations

Libye, Tunisie, terrorisme, mercenaires, #Libye, #Tunisie,

Libye : Les allégations relatives à la situation sécuritaire avec la Tunisie n’affecteront pas nos relations
– Le Premier ministre libyen a déclaré sur Twitter : « Nos pays souffrent du problème du terrorisme, et la Tunisie sœur ne fait pas exception »

AA / Muhammed Artimah

Le Premier ministre libyen Abdul Hamid Dbeibeh a déclaré, mardi, que les « fausses allégations » concernant la situation sécuritaire entre son pays et la Tunisie n’affecteront pas négativement les relations fraternelles entre les deux pays.

C’est ce qui ressort d’un tweet publié par Abdul Hamid Dbeibeh sur son compte Twitter, au lendemain de la publication par des médias locaux et arabes d’informations selon lesquelles des mercenaires syriens se seraient infiltrés de Libye en Tunisie pour y mener des opérations terroristes.

Dbeibeh a ajouté : « Nos pays souffrent du problème du terrorisme, et la Tunisie sœur ne fait pas exception. »

Et de poursuivre : « Les fausses allégations sur la situation sécuritaire entre les deux pays n’affecteront pas la profondeur de nos relations fraternelles. Nous demeurerons un seul peuple au sein de deux pays. »

Jeudi dernier, les autorités libyennes ont démenti les allégations diffusées par des médias concernant l’infiltration de terroristes en Tunisie depuis le territoire libyen.

C’est ce qui ressort d’une déclaration publiée par le porte-parole du gouvernement libyen, Mohamed Hammouda, sur Facebook, après la tenue d’une réunion en Tunisie entre deux délégations des deux pays pour discuter de la réouverture des points de passage terrestres qui les relient.

Hammouda avait alors déclaré : « En ce qui concerne les informations qui circulent sur la situation sécuritaire en Libye et l’infiltration de terroristes en Tunisie, les deux parties ont catégoriquement démenti ces allégations ».

Dans un discours télévisé diffusé vendredi par la télévision d’État, Abdul Hamid Dbeibeh avait déclaré : « Nous avons combattu le terrorisme à Syrte (nord de la Libye) comme partout ailleurs et nous ne pouvons accepter d’en être accusés », soulignant que la Libye « a dépêché une importante délégation en Tunisie pour se concerter avec elle sur ces étranges accusations ».

La Libye a annoncé le 8 juillet la fermeture pour une semaine des points de passage terrestres, ainsi que la suspension des liaisons aériennes avec la Tunisie en raison de l’apparition de la variante indienne du coronavirus dans ce pays.

Le 17 août, le gouvernement libyen a annoncé la réouverture des voies terrestres et la reprise du trafic aérien avec la Tunisie, mais cela tarde à être mis en œuvre.

Anadolou, 31/08/2021