Maroc : Le roi Mohammed VI accuse l’Espagne et la France

Maroc, Algérie, Espagne, France, Pegasus, Espionnage, #Maroc, #Algérie,

Détérioration des relations avec l’Algérie: Mohamed VI accuse l’Espagne et la France

Le monarque marocain Mohamed VI sort une nouvelle carte pour justifier la détérioration des relations algéro-marocaines.Cette fois-ci, le souverain marocain accuse l’Espagne et la France d’être à l’origine du blocage pour la construction de l’ensemble marocain.

Dans un discours annoncé à l’occasion de l’anniversaire de la révolution du roi et du peuple coïncidant avec la date du 20 août, Mohamed VI, confectionnant à merveille la langue de la désinformation a tenu à épargner l’Algérie, jetant la responsabilité de l’escalade et des tensions de ces derniers mois entre Alger et Rabat, par le comportement de certains pays, qui visent selon lui à ternir l’image du Maroc vis à vis de ses voisins, allusion faite à l’Algérie sans la citer.

Le souverain marocain estime que les pays du Maghreb font face à une agression délibérée de la part de certains pays européens, soulignant que ces pays ont bloqué la construction de l’ensemble maghrébin. Il notera que le problème n’est pas les régimes maghrébins, mais la mentalité de certains pays européens qui veulent préserver leurs intérêts. Le souverain marocain fera un lien de la détérioration des relations de son pays avec l’Espagne , la coopération gazière entre Alger et Madrid et le rapprochement économique algéro-espagnol.

Mohamed VI accusera implicitement la France de procéder à ternir l’image des services de sécurité marocain, allusion faite au scandale du logiciel espion sioniste Pegasus et l’espionnage des téléphones du président français Emmanuel Macron et certains responsables français.

A première vue, l’intervention de sa Majesté n’a rien apporté de concret pour apaiser les tensions avec Alger, notamment en ce qui concerne le soutien de Rabat au mouvement terroriste du MAK responsable des feux de forêts ayant ravagé plusieurs wilayas du pays, les déclarations scandaleuses de son représentant à l’ONU, Omar Hilale, concernant l’intégrité territoriale de l’Algérie et le scandale des téléphones d’algériens espionnés par le Makhzen.

Le monarque marocain est convaincu que l’Algérie n’acceptera jamais de voir l’ennemi sioniste à ses frontières, idem pour le soutien de Rabat aux organisations terroristes du MAK et Rachad, et le maintien de cette guerre de désinformation menée contre l’Algérie, accompagnée par cette guerre de la drogue que le Makhzen mène contre le peuple algérien depuis des années.

Il est clair, que Mohamed VI craint qu’Alger ferme sa vanne gazière du gazoduc Maghreb -Europe avec l’expiration du contrat gazier le 31 octobre prochain et cela aura son impact socioéconomique sur le royaume qui devra faire face à d’autres difficultés, qui s’ajouteront à l’impact négatif de la crise sanitaire du Covid-19 et ses répercussions sur l’économie marocain.

Mohamed VI est conscient aussi que la France utilisera le scandale de l’espionnage pour exercer davantage de surenchère et de chantage sur le régime marocain, en raflant davantage de contrats juteux au détriment de l’indépendance du Maroc, dont la décision politique sera davantage confisquée par l’establishement français.

La présence de l’entité sioniste au Maroc ne fera que réduire à néant les aspirations du peuple marocain. Mohamed VI n’aura comme contrepartie que le souci de sauver le trône de son prince héritier et fils Moulay Hassan, bien pris en charge par le très influent conseiller du roi, en la personne du sioniste André Azoulay.

Algérie54, 20/08/2021

1 Trackback / Pingback

  1. El Mundo : Mohammed VI montre la voie de l’entente - Maghreb Online

Comments are closed.