Le Maroc soupçonne l’Algérie de vouloir fermer le gazoduc

Maroc, Algérie, gazoduc Maghreb-Europe, Sahara Occidental, #Maroc, #Algérie, #SaharaOccidental,

Le Maroc souhaite maintenir ouvert un gazoduc qui fournit du gaz algérien aux consommateurs européens via le royaume, a déclaré un haut fonctionnaire, malgré la détérioration des relations entre les rivaux nord-africains.

Le contrat d’exploitation de la section marocaine du gazoduc Maghreb-Europe, qui relie les gisements algériens à l’Espagne, expire en octobre.

On craignait que son renouvellement ne soit compromis par l’escalade récente entre les deux pays.

« La volonté du Maroc de conserver cette voie d’exportation a été exprimée de manière claire et cohérente à tous les niveaux depuis plus de trois ans », a déclaré la directrice de l’Office national des hydrocarbures et des mines, Amina Benkhadra, aux médias d’État.

« Nous l’avons dit verbalement et par écrit, publiquement et dans des discussions privées, toujours avec la même clarté et la même cohérence », a-t-elle déclaré mercredi.

Les relations entre Rabat et Alger sont tendues depuis des décennies en raison de profondes divergences sur le Sahara occidental, un territoire contesté mais largement contrôlé par le Maroc, où Alger soutient un mouvement indépendantiste de longue date.

La frontière entre les deux pays est fermée depuis 1994.

La situation s’est encore détériorée cette semaine lorsque l’Algérie a déclaré qu’elle allait « revoir » ses relations après avoir accusé le Maroc de complicité dans des incendies de forêt meurtriers qui ont tué au moins 90 personnes.

Les autorités algériennes ont imputé ces incendies à des actes criminels généralisés, pointant du doigt des organisations soutenues par Rabat.