Le nº2 du Mossad pourrait-il être un arabe israélien ?

Israël, Mossad, #Israël, #Mossad,

ALLEZ SAVOIR CE QUI SE PASSE DANS LA TÊTE D’UN YIDDISH

Selon le média israélien « IsraëlValley », le député Ram Ben-Barak (Yesh Atid), ancien n°2 du Mossad et président actuel de la commission des Affaires étrangères et de la Défense, a donné une réponse au journaliste Kalman Liebeskind.

Ce dernier lui a demandé s’il accepterait qu’un Arabe israélien, même membre du parti islamique Ra’am devienne un jour n°2 du Mossad ? Réponse de Ram Ben Barak : « Je n’aurais rien contre je dirais même que j’attends ce jour avec impatience ! »

Le Mossad est l’une des trois agences de renseignement d’Israël, avec le Shabak (plus connu sous le nom de « Shin Bet », qui est le service de sécurité intérieure) et l’Aman (chargé de la sécurité militaire).

Contrairement au gouvernement, au parlement (Knesset), à l’Armée de défense d’Israël (Tsahal) et à l’agence de sécurité intérieure (Shin Bet), les objectifs, la structure et les pouvoirs du Mossad sont exemptés des lois constitutionnelles de l’État.

Son activité est soumise à des procédures secrètes qui n’ont jamais été révélées.

Son directeur (appelé le Ramsad, abréviation de « Rosh Ha-Mosad »), actuellement Yossi Cohen, relève directement et uniquement du Premier ministre.

L’Express, 19/08/2021