Algérie: Le complot n’est pas une vue de l’esprit

Algérie, #Algérie, complot, incendies,

L’évocation régulière par le président de la République d’un ennemi intérieur et extérieur qui fomentent des plans diaboliques pour faire basculer l’Algérie dans le chaos en semant la discorde entre les Algériens ne relève manifestement pas d’un quelconque fantasme. Les propos du chef de l’Etat reposaient sur des données avérées qui se mettent en place d’un puzzle.

Cela revient à dire et de manière tout à fait objective que l’Algérie n’est pas encore sortie de l’auberge. Les forces qui veulent son effondrement n’ont jamais abandonné, même si la société a toujours réussi à déjouer tous les plans imaginés ici et ailleurs pour provoquer l’implosion du pays.

Le récent scénario des gigantesques incendies couplé avec le meurtre abject d’un citoyen algérien, confirme la volonté de vouloir allumer la mèche de la violence dans le pays.

Ces dernières tentatives ne sont malheureusement pas les dernières et le pays reste encore la cible d’autres coups bas, de plus en plus «pointues» et forcément de mieux en mieux élaborées.

Ainsi après la guerre totale contre le terrorisme et le printemps noir d’où l’Algérie s’est sortie plus forte et plus unie, elle continue à faire l’objet de nouvelles tentatives de déstabilisation à travers, cette fois, une autre approche qui s’inspire assez fortement de la guerre de quatrième génération.

Il faut dire qu’après avoir échoué à reproduire le printemps arabe Algérie, certains cercles cherchent à faire imploser le pays à travers une invasion numérique, appuyée par des incidents gravissimes susceptibles de conduire à des situations incontrôlables.

A ce propos, force est de constater que le couple diabolique maroco-israélien est bel et bien entré en action. Le commentaire inacceptable du ministre israéliens des Affaires étrangères sur les relations algéro-iraniennes faites en terre marocaine est une nouvelle étape qu’ouvrent les deux pays dans l’agression systématique qu’ils mènent contre l’Algérie. Le mode opératoire peut peut être fonctionner ailleurs, mais non la situation en Algérie, son histoire, la force de son unité nationale font la différence et feront échouer les manœuvres sionistes. Le peuple algérien reste tout à fait imperméable à certaines actions de déstabilisation.

Mais ce ne sont pas ce genre de contraintes qui décourageraient les cercles hostiles à l’Algérie. Ils chercheront encore la faille et adapteront le discours et le procédé à la réalité algérienne. Ils doivent se dire qu’il existe forcément une fissure quelque part dans le corps social et politique de ce pays. Qu’ils sachent donc que l’Algérie est une et restera indivisible. Sa destinée n’est pas de finir morcelée, mais d’être une puissance africaine crainte et respectée.

Par Nabil G.

Ouest Tribune, 17/08/2021