L’Espagne évacue les traducteurs d’Afghanistan

AFghanistan, talibans, Espagne, #Afghanistan,

Les derniers développements sur l’Afghanistan, où un blitz taliban d’une semaine a pris de larges pans de territoire quelques semaines avant le retrait final de toutes les troupes américaines et de l’OTAN de ce pays déchiré par la guerre:

___

MADRID – Le ministère espagnol de la Défense a déclaré vendredi qu’il évacuerait les traducteurs afghans qui ont travaillé avec les forces espagnoles en Afghanistan « dès que possible ».

Le ministère a indiqué dans un communiqué envoyé par courriel qu’il avait identifié des traducteurs qui se sentaient menacés s’ils restaient dans le pays et qu’il travaillait avec les ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères pour les faire venir en Espagne dans les prochains jours.

Les médias espagnols ont indiqué qu’une cinquantaine de traducteurs devraient quitter l’Afghanistan avec leur famille.

Vendredi également, le ministère italien des Affaires étrangères a déclaré qu’il restait en contact étroit avec le département d’État américain « à la lumière de l’avancée des talibans ».

Le secrétaire général du ministère, Ettore Sequi, s’est entretenu jeudi avec la secrétaire d’État adjointe, Wendy Sherman, « avec laquelle il a convenu de renforcer encore la coordination entre les ambassades des deux pays ainsi qu’au niveau bilatéral ».

Sequi, qui est un ancien ambassadeur en Afghanistan, a également discuté des initiatives, présentes et « qui peuvent être entreprises en considération de la détérioration du contexte sécuritaire sur le terrain », a déclaré le ministère.

___

PLUS D’INFOS SUR LA CRISE EN AFGHANISTAN :

– Les talibans envahissent le sud de l’Afghanistan et prennent 4 villes supplémentaires.

– Un coup dur : Les talibans s’emparent de l’ancien centre britannique en Afghanistan.

– Les États-Unis envoient des troupes pour accélérer les évacuations en Afghanistan.

___

VOICI CE QUI SE PASSE D’AUTRE :

___

COPENHAGUE, Danemark – Le ministre danois des Affaires étrangères a exhorté vendredi les Danois qui se trouvent en Afghanistan à quitter le pays, qualifiant la crise qui évolue rapidement de « situation très grave » alors que les talibans s’emparent de plus en plus de territoires dans ce pays déchiré par la guerre.

Jeppe Kofod a confirmé la fermeture de l’ambassade du Danemark à Kaboul, mais « pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons pas dire exactement quand l’ambassade fermera ».

Mercredi, les législateurs danois ont accepté d’évacuer 45 citoyens afghans qui travaillaient pour le gouvernement danois en Afghanistan et de leur offrir la résidence dans le pays européen pendant deux ans. Le Danemark a ouvert son ambassade à Kaboul en 2006.

À Oslo, la ministre des affaires étrangères, Ine Eriksen Soereide, a déclaré que l’ambassade de Norvège à Kaboul fermait également. Elle a précisé qu’il s’agissait d’une fermeture temporaire et que « la sécurité de nos employés est notre priorité absolue ».

Le gouvernement norvégien a déclaré qu’il ne ramènerait pas d’anciens employés du pays déchiré par la guerre. Mme Soereide a précisé que l’évacuation concernait les employés de l’ambassade, qu’ils soient norvégiens ou locaux, « avec leur famille proche ».

___

BERLIN – Le ministre allemand des Affaires étrangères a déclaré que son pays réduisait le personnel de son ambassade à Kaboul au « minimum absolu, nécessaire sur le plan opérationnel » en raison de la situation sécuritaire tendue en Afghanistan.

Heiko Maas a déclaré aux journalistes vendredi qu’une « équipe de soutien de crise » est immédiatement envoyée dans la capitale afghane pour renforcer la sécurité à l’ambassade. Il a appelé tous les citoyens allemands à quitter l’Afghanistan immédiatement, ajoutant que les vols charters prévus seraient avancés pour faire sortir du pays les diplomates et le personnel local travaillant pour l’ambassade.

M. Maas a déclaré que les visas pour les Afghans seront également délivrés en Allemagne à l’avenir afin d’accélérer le processus de sortie du pays.

___

BRUXELLES – Des émissaires de l’OTAN se sont réunis vendredi à Bruxelles pour discuter de l’évolution de la situation en Afghanistan dans un contexte de détérioration rapide de la sécurité à la suite de l’offensive incessante des talibans dans ce pays.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, et 30 ambassadeurs nationaux participaient à la réunion à Bruxelles, selon un responsable de l’OTAN qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat, conformément au règlement.

« Les alliés se consultent constamment sur la situation en Afghanistan », a déclaré le responsable, ajoutant que Stoltenberg était « en contact régulier avec les alliés et les autorités afghanes. »

« L’OTAN suit de très près la situation en matière de sécurité. Nous continuons à nous coordonner avec les autorités afghanes et le reste de la communauté internationale », a ajouté le responsable.

L’OTAN a pris en charge les opérations internationales de sécurité en Afghanistan en 2003 – sa première grande mission en dehors de l’Europe et de l’Amérique du Nord – dans le but de contribuer à la stabilisation du gouvernement, à la constitution de forces de sécurité locales et à l’élimination d’une base arrière potentielle pour les groupes militants.

L’alliance militaire dirigée par les États-Unis a mis fin aux opérations de combat en 2014 pour se concentrer sur la formation des forces de sécurité afghanes. Les forces armées afghanes, qui comptent quelque 300 000 personnes, sont environ quatre fois plus nombreuses que les talibans, mais elles n’ont pas été en mesure d’arrêter l’offensive des insurgés.

Les talibans ont été enhardis par la décision de l’administration Biden, prise au début de l’année, de retirer les troupes américaines et de mettre fin à la mission de formation de l’OTAN en Afghanistan. La plupart des troupes de l’OTAN sont déjà parties, les autres devant se retirer d’ici le 31 août.

Le responsable de l’OTAN a déclaré que l’organisation continue d’avoir une « présence diplomatique à Kaboul. La sécurité de notre personnel étant primordiale, nous ne donnerons pas de détails opérationnels. »