Mali : 51 personnes tuées lors de raids dans des villages

Mali, Ouatagouna, Karou, Deouteguef, #Mali,

Au moins 51 personnes tuées lors de raids dans des villages maliens, selon un responsable de district

9 août (Reuters) – Au moins 51 personnes ont été tuées lorsque des militants islamistes ont attaqué trois villages dans le centre du Mali, près de la frontière avec le Niger, a déclaré lundi un administrateur de district.

Les villages de Ouatagouna, Karou et Deouteguef ont été attaqués simultanément dimanche vers 18 heures, selon une note de l’administrateur du district d’Asongo au gouverneur de la région de Gao.

Les maisons ont été saccagées et incendiées et les troupeaux de bétail emportés, indique la note, vue par Reuters.

« Le bilan provisoire est de 51 morts et de plusieurs blessés », précise le document.

Aucun groupe n’a encore endossé la responsabilité de ces attaques dans la région où les troupes maliennes, les forces françaises et européennes et les forces de maintien de la paix des Nations unies combattent des insurgés liés à l’État islamique et à Al-Qaïda.

Le porte-parole de l’armée malienne, le colonel Souleymane Dembele, a confirmé les attaques mais n’a donné aucun autre détail.

D’autres sources locales ont déclaré à Reuters que des militants s’étaient postés à l’entrée des villes et avaient tiré sans discernement sur des civils.

L’administrateur a déclaré que les troupes maliennes balayaient la zone. Il a également demandé une escorte militaire pour « aider aux funérailles, rassurer les populations et présenter les condoléances aux familles endeuillées », selon la note.