Macron rattrapé par la caricature du blasphème

Lors d’une interview accordée le 31 octobre 2020 à la chaîne qatarie Al Jazeera, le président Emmanuel Macron avait dit »”Je suis favorable à ce qu’on puisse écrire, penser, dessiner librement dans mon pays. C’est un droit, ce sont nos libertés” pour répondre à une question concernant son soutien au sulfureux journal satirique de Charlie Hebdo, auteur de caricatures blasphématoires vis-à-vis du prophète Mohamed QSSL et provocatrice à l’égard d’un milliard et demi de musulmans.

9 mois plus, c’est le même Emmanuel Macron qui dépose plainte contre l’auteur d’une illustration apposée sur un panneau publicitaire.

Un artiste varois a représenté Macron en Führer du parti Nazi, à savoir Adolphe Hitler pour dénoncer sa politique sanitaire…

Michel-Ange Fiori avait expliqué que sa démarche visait à remettre en question “cette démocratie où les décisions sont prises sans discussion lors d’un conseil sanitaire”.

Macron a-t-il compris la différence entre la satire et le blasphème ? A lui de répondre à la question

Algérie54, 01/08/2021

Etiquettes : Macron, Charlie Hebdo, caricatures, blasphème, #Macron #CharlieHebdo #Caricatures