L’Algérie se tourne résolument vers l’Afrique

Après l’Ethiopie, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a poursuivi son périple africain en se rendant au Soudan où il a été reçu hier en audience par le Président du Conseil de Souveraineté, le Général d’Armée Abdel Fattah Al-Burhan à qui il a transmis un message du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune

L’audience a permis de réaffirmer les liens de fraternité et de solidarité unissant l’Algérie et le Soudan et leurs peuples frères, et de mettre en relief la volonté et la détermination qui animent les dirigeants des deux pays pour imprimer une nouvelle impulsion aux relations bilatérales. A cet égard, le Président Al Burhan a chargé M. Lamamra de transmettre ses meilleures salutations à son frère le Président de la république, M. Abdelmadjid Tebboune, tout en se félicitant des efforts de l’Algérie et de son engagement constant en faveur du règlement pacifique des crises et conflits et de son rôle constructif dans la promotion des relations de fraternité et de coopération, notamment au sein du continent africain.

D’autre part, M. Lamamra a été reçu par le Président du conseil des ministres Abdallah Hamdok. A cette occasion, les deux parties ont exploré les voies et moyens à même de leur permettre de traduire la volonté commune visant à rehausser la coopération bilatérale dans tous les domaines et à promouvoir les efforts conjoints en face des défis multiples à la paix et à la sécurité dans leurs espaces respectifs. enfin, le ministre des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger a eu une séance de consultations approfondies avec son homologue soudanaise, Mme Mariam Sadek Al-Mahdi. les deux chefs de la diplomatie se sont félicités de la qualité des relations politiques prévalant entre les deux pays et ont renouvelé leur engagement à œuvrer de concert au renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines stratégiques.

A cet égard, il a été convenu de réactiver les mécanismes bilatéraux et de promouvoir une coopération renforcée dans les secteurs de la formation, de l’énergie, de l’agriculture et de la sécurité. Au titre des questions régionales et internationales, les deux ministres ont passé en revue les situations de crise et de conflit prévalant dans la corne de l’Afrique, l’espace sahélo-saharien et le Maghreb, ainsi que les questions d’intérêt partagé inscrites sur l’agenda de l’union africaine. Ils ont exprimé leur satisfaction quant à la convergence des perspectives et analyses des deux pays et ont réitéré leur engagement à travailler davantage pour la consolidation de l’heureuse tradition de consultation et de coordination mutuelle sur tous ces sujets.

La situation prévalant dans le monde arabe et les perspectives de renforcement du partenariat afro-arabe ont été, également, au menu des discussions au regard des derniers développements et des futures échéances importantes impliquant les deux ensembles. les deux parties ont, par ailleurs, échangé sur les conditions de succès du prochain Sommet arabe devant se tenir à Alger dans le but de renforcer l’unité des pays arabes et leur action commune en faveur de la cause palestinienne.

Crésus, 01/08/2021

Etiquettes : Algérie, Afrique, diplomatie, Ramtane Lamamra, #Algérie