L’Algérie de la solidarité est encore forte

Le pays passe par une phase difficile. Cela est indéniable. La progression subite de la contamination, les chiffres des décès, en hausse constante, par le Coronavirus crée une situation d’urgence au niveau des structures de l’Etat comme dans tous les milieux de la société. Les Algériens font face à une vague meurtrière de la Covid-19.

Cet état de fait a mis toute la nation face à l’impératif de la solidarité agissante. Et lorsqu’on évoque le sujet, pour ce qui concerne l’Algérie, la solidarité n’est pas un vain mot. L’exécutif d’abord. Le gouvernement a mis en place un plan de bataille à la hauteur de la situation qui prévaut dans le pays. Des milliers de concentrateurs d’oxygène ont été commandés et les premiers lots ont déjà été réceptionnés. La totalité du matériel sera dans nos hôpitaux dans les deux semaines qui suivent.

En parallèle, toutes les entreprises publiques et privées produisant de l’oxygène ont été réquisitionnées. La capacité de production a été nettement augmentée. Une flotte de camions a été mobilisée pour transporter les bonbonnes d’oxygène. Ce dispositif sera pleinement opérationnel dans les deux prochaines semaines.

L’Etat a également réquisitionné de grandes infrastructures hôtelières pour recevoir les malades de la Covid-19. L’opération a été lancée et le nombre de places en sera plus que doublé dans un délais assez rapproché. Cela en plus de l’accélération de l’opération de vaccination.

Le déploiement de l’Etat est soutenu par des apports conséquents émanant des entreprises publiques et privées. D’importantes initiatives sont prises au quotidien qui, pour produire de l’oxygène, qui pour commandes des centrales de production de ce gaz, devenu précieux, qui pour importer des milliers de concentrateurs d’oxygène. Tous ces efforts aboutiront dans les tous prochains jours à réduire la tension sur le matériel.

Ajoutée à l’intervention de l’administration et du secteur économique, la société civile s’est mobilisée à une échelle impressionnante. Quasiment toutes les associations, de quelques natures qu’elles soient, ont mis la main à la patte. Leurs adhérents travaillent d’arrache pieds pour sauver des vies. Un véritable maillage national a été constitué pour acheminer l’oxygène à un maximum de malades. Et il y a également les initiatives de petits collectifs de quartiers qui apportent une précieuse contribution à cet immense effort de solidarité.

L’Algérie, c’est d’abord cela. Ce n’est pas seulement les manquements que certains individus mettent en avant dans une entreprise pour briser le moral des Algériens. Les failles existent, les enfants de ce pays s’emploient à y remédier et n’ont que faire des chiens qui aboient.
Par Nabil.G

Le Courrier d’Algérie, 01/08/2021

Etiquettes : Algérie, coronavirus, covid 19, pandémie, #Algérie