Algérie: Les ordures, l’autre pandémie

par Abdou BENABBOU

La pandémie a décidé d’adopter un autre variant que nous connaissons et le flirt qu’il a toujours engagé avec nous s’est transformé en forte étreinte au point qu’il est à se demander par qui et par quoi cette inattendue nouvelle malédiction est jetée. En colère depuis quelque temps, la nature n’y est pour rien sauf s’il est à considérer qu’elle a dénaturé la conscience humaine pour que le sens de la responsabilité et celui de la bonne gestion soient broyés.

Partout les rues et les recoins sont envahis par les ordures. Le phénomène prend une dimension inouïe et trace une parallèle avec l’épidémie virale sévissant donnant au préambule de l’Algérie nouvelle une trajectoire affligeante.

Toutes les localités du pays croulent sous les ordures pour présager du devenir d’une immense poubelle pour laisser planer des interrogations denses sur l’origine du spectacle d’une dépravation élargie. L’effarante carte postale étalée et son élargissement agressif en tous lieux ne livrent aucune explication sur les causes de son étalement. Ni grèves ni colères d’éboueurs et ramasseurs de détritus ne sont annoncées et il serait trop simple d’accuser les mairies de laisser-aller car on sait qu’elles sont empêtrées dans des problèmes exogènes et leurs difficultés connues et répertoriées contrarient la prise en charge conséquente de la vie de la population. Celle-ci non plus n’est pas à mettre à l’amende car quand les montagnes d’ordures s’amassent aux pas de porte des demeures, on ne peut lui demander de faire preuve de civilité. Les uns et les autres obéissent au rythme d’une marche d’une vie déréglée approfondissant les fossés entre gouvernants et gouvernés.

Il ne reste donc qu’à montrer du doigt l’absence d’une simple planification raisonnée due à une gouvernance désarticulée ne permettant pas de venir à bout d’un problème aussi sommaire que celui du ramassage des ordures. La faille est au niveau de l’assemblage des législations inopérantes, avec le manque de moyens et les bricolages humains qui malheureusement indiquent la réelle consistance économique et sociale du pays.

Le Quotidien d’Oran, 28/07/2021

Etiquettes : Algérie, ordures, poubelles,