Scandale d’espionnage: Macron réagit auprès de Tel Aviv

Macron veut une explication israélienne sur le scandale du logiciel espion Pegasus

Le président français Emmanuel Macron a demandé une excuse officielle au Premier ministre israélien Naftali Bennett à propos du logiciel espion Pegasus, développé par le groupe NSO basé en Israël, lors d’une conversation téléphonique samedi.

Selon la chaîne israélienne Channel 12, M. Macron a exprimé son malaise à propos des informations selon lesquelles son téléphone portable et d’autres de fonctionnaires du gouvernement français ont été compromis. Bennett a promis qu’une enquête au plus haut niveau serait lancée, mais a noté que l’incident s’est produit avant qu’il ne prenne ses fonctions.

Il a été allégué qu’au moins 10 gouvernements – dont le Bahreïn, le Kazakhstan, le Mexique, le Maroc, l’Azerbaïdjan, la Hongrie, l’Inde et les Émirats arabes unis – étaient des clients du groupe NSO et que des logiciels espions étaient utilisés pour cibler des activistes, des journalistes, des avocats et des politiciens.

Le logiciel espion peut apparemment transformer un téléphone en un dispositif de surveillance dans lequel il est possible d’accéder aux messages, aux caméras, aux enregistrements audio et aux applications.

Al Bawaba, 25/07/2021

Etiquettes : Emmanuel Macron, France, Espionnage, NSO Group, Logiciels Espions, Pegasus, Israël, Bahreïn, Kazakhstan, le Mexique, Maroc, Azerbaïdjan, Hongrie,