Le Vatican révèle pour la première fois son patrimoine immobilier

Le Vatican révèle pour la première fois son patrimoine immobilier dans un souci de transparence

24 juillet (Reuters) – Le Vatican a publié pour la première fois samedi des informations sur son patrimoine immobilier, révélant qu’il possède plus de 5 000 propriétés dans le cadre de sa communication financière la plus détaillée jamais réalisée.

Ces informations sont contenues dans deux documents, un état financier consolidé du Saint-Siège pour 2020 et le tout premier budget public de l’Administration du patrimoine du Saint-Siège (APSA).

L’APSA, une sorte de bureau de comptabilité générale, gère les biens immobiliers et les investissements, paie les salaires et fait office de bureau d’achat et de département des ressources humaines.

Entre les deux documents – chacun comportant un nombre sans précédent de camemberts, de graphiques et de cartes – et deux entretiens explicatifs, le Vatican a publié plus de 50 pages de documents financiers.

Le budget de 30 pages de l’APSA montre qu’elle possède 4 051 propriétés en Italie et environ 1 120 à l’étranger, sans compter ses ambassades dans le monde.

Seuls 14 % environ de ses propriétés italiennes étaient louées au prix du marché, les autres étant louées à des prix réduits, souvent à des employés de l’Église. Environ 40 % étaient des bâtiments institutionnels tels que des écoles, des couvents et des hôpitaux.

La documentation a montré que l’APSA possède des propriétés à titre d’investissement dans des quartiers huppés de Londres, Genève, Lausanne et Paris.

UN TOURNANT

Un bâtiment, situé dans le quartier chic de South Kensington à Londres, a entraîné d’énormes pertes après avoir été acheté par la Secrétairerie d’État du Vatican comme investissement en 2014.

Mardi, le procès de 10 personnes en lien avec son achat, dont un cardinal éminent, s’ouvre au Vatican. Ils sont accusés de crimes financiers, notamment de détournement de fonds, de blanchiment d’argent, de fraude, d’extorsion et d’abus de pouvoir.

Le père Juan Antonio Guerrero, chef du Secrétariat à l’économie (SPE) du Vatican, a déclaré au site officiel Vatican News que le bâtiment serait bientôt vendu.

Il a déclaré que le procès marquerait un « tournant » dans la crédibilité du Vatican en matière économique et qu’un événement similaire ne pourrait pas se reproduire en raison des mesures mises en place depuis.

L’année dernière, le pape François a retiré à la Secrétairerie d’État le contrôle de ses fonds, en les transférant à l’APSA et en confiant la surveillance à la SPE.

Un état financier consolidé distinct pour le Saint-Siège publié samedi fait état d’un déficit de 64,8 millions d’euros en 2020, contre un déficit de 79,2 millions en 2019.

Le budget du Saint-Siège comprend l’administration centrale de l’Église catholique romaine, connue sous le nom de Curie, qui supervise le gouvernement de l’Église mondiale de 1,3 milliard de membres, ses représentations diplomatiques mondiales et ses opérations médiatiques.

La Cité du Vatican, y compris les musées du Vatican et la banque du Vatican, dispose d’un budget distinct.

Pour combler le déficit de 2020, environ 50 millions d’euros ont été prélevés sur le Denier de Pierre, un fonds de dons destiné à aider le pape à mener à bien le travail de l’Église dans le monde.

La pandémie de COVID-19 a durement touché les revenus du Vatican en 2020.

La basilique Saint-Pierre et les musées du Vatican, cette dernière étant une vache à lait qui a accueilli environ 6 millions de visiteurs payants en 2019, ont été fermés ou seulement partiellement ouverts pendant une grande partie de 2020.

Etquettes : Vatican, patrimoine immobilier, transparence,