Maroc : Abdellatif El Hammouchi dans de sales draps

Scandale Pegasus : le patron des services marocains dans de sales draps

Le patron des services intérieurs marocains est au cœur du scandale d’espionnage touchant jusqu’à Emmanuel Macron et l’entourage de Mohammed VI, ont rapporté les médias français.

Il s’appelle Abdellatif Hammouchi, et est le chef de la Direction générale marocaine de la surveillance du territoire (DGST) est aujourd’hui dans de sales draps suite au au scandale lié aux accusations d’espionnage par le Maroc d’un téléphone appartenant au président de la République française en personne.

Cet homme discret de 55 ans est soupçonné d’avoir joué un rôle clé dans la mise en place par Rabat d’une vaste campagne de surveillance de milliers d’hommes politiques, de journalistes, de militants et de diplomates français, marocains et algériens.

Selon le magazine français l’Obs, après les révélations sur la présence des téléphones d’Emmanuel Macron parmi les cibles potentielles du logiciel espion Pegasus, conçu par l’entreprise israélienne NSO, le président Emmanuel Macron réunit ce jeudi, un Conseil de défense « exceptionnel dédié à l’affaire Pegasus et à la question de la cybersécurité ».

« Le président de la République suit au plus près ce dossier et prend cette affaire très au sérieux », a annoncé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, cité par les médias.

Comme toujours lors de révélations sur les affaires louches propres au Makhzen, Rabat avait démenti son implication dans cette affaire.

A.M.

L’Evénement DZ, 22/07/2021

Etiquettes : Maroc, France, Emmanuel Macron, Pegasus, espionnage, logiciels espions, NSO Group, Israël,