Provocation du Maroc à l’ONU : Un acte hostile et insensé

Provocation du représentant du Maroc à l’ONU : Un acte hostile et insensé

Pour tenter de déstabiliser l’Algérie en ces temps sévères, la diplomatie marocaine n’a pas trouvé mieux que d’utiliser des méthodes très éloignées de l’esprit chevaleresque au risque d’allumer un nouvel incendie dans la région.

Le représentant permanent du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilal, a commis une erreur de débutant en croyant souffler sur les braises de la discorde en Algérie. Le document qu’il a distribué aux Etats membres du Mouvement des Non-alignés sur une prétendue revendication séparatiste en Kabylie, inventée par lui, ressemble au geste d’un enfant qui n’a pas encore appris les règles de la bienséance et du bon voisinage.

Diplomate, pourtant, il doit en principe savoir que son acte dépasse les usages des relations entre les nations, même en cas de conflit. Il a préféré volontairement blesser la sensibilité de tout le peuple algérien, en premier lieu les habitants de la Kabylie qui ne transigent pas sur le nationalisme surtout lorsque leur pays, l’Algérie avec ses 2,5 kilomètres carrés, subit une agression même symbolique.

Il est vrai qu’il existe un mouvement qui prêche l’indépendance de la région, mais il ne représente qu’une infime minorité dont la plupart des membres, en commençant par son chef autoproclamé, se trouvent à l’étranger. On est donc loin d’un ersatz de Kurdistan qui n’existe que dans les fantasmes du responsable marocain qu’il invoque par on ne sait quelle pensée qu’il voudrait autoréalisatrice.

Il est à parier que les enfants de la région ne vont pas tarder à s’exprimer avec force et intelligence leur dégoût de cette instrumentalisation paternaliste que le Makhzen voudrait leur faire endosser. L’Etat algérien a, pour sa part, remis les choses à leur juste dimension. ‘’Cette communication, a déclaré le ministère des Affaires étrangère, constitue un aveu de culpabilité concernant le soutien marocain multiforme actuellement apporté à un groupe terroriste connu, comme ce fut le cas avec le soutien aux groupes terroristes qui ont causé l’effusion de sang les algériens au cours de la décennie noire.’’

Il s’agit là, ajoute le MAE, d’une déclaration ‘’risquée, irresponsable et manipulatrice’’ qui ‘’s’inscrit dans une tentative à courte vue, réductrice et vaine visant à créer une confusion honteuse entre le question de la décolonisation ainsi reconnue par le communauté internationale et ce qui est un complot contre l’unité de la nation algérienne’’.

En un mot, celui qui habite dans une maison en verre doit se garder de lancer des pierres aux autres, comme le proclame l’adage.

A.T

La Nation, 18/07/2021

Etiquettes : Algérie, Maroc, Kabylie, Omar Hilale, provocation,


Be the first to comment

Leave a comment