Maroc: Le transit par le port de Sète annulé

Selon le site Atalayar, le gouvernement marocain a suspendu le transit àa travers le port français de Sète. Un coup dur pour des milliers de MRE qui prévoyaient rentrer au Maroc pour les vacances annuelles d’été dont certains sont restés pendant des semaines dans ce port du sud de la France dans l’attente de l’arrivée d’un bateau afrété par la société marocaine Inter-Shipping.

Selon la même source, le navire qui devait partir de Sète a été saisi par les autorités françaises « en raison du non-paiement des redevances de carburant dues par la société ». « En outre, la compagnie a réduit le nombre de billets qu’elle avait initialement proposés, ce qui a suscité la colère de nombreux clients, même s’ils avaient déjà payé leurs billets, laissant des centaines de citoyens belges, français et même espagnols bloqués dans le port de Sète, sans grande aide de la part de la compagnie maritime ou des autorités portuaires françaises », ajoute-t-on.

Les vacanciers marocains dont certains avaient réservé auprès d’Intershipping « sont excédés et s’entassent depuis 9 jours sur le parking du port de Sète », rapporte RMC. « La compagnie low-cost avait droit à 36 rotations dans le port mais elle en a prévu plus », précise-t-il.

La société marocaine « a vendu des billets pour des rotations qui n’existent pas. Il y a par ailleurs manifestement sur sur-booking », dénonce Thierry Laurent, secrétaire général de la préfecture du département, dont les déclarations ont été relayées lundi par RMC. Ce dernier indique qu’elle a laissé « des passagers sur le carreau ayant vendu plus de billets que ce qui était possible ».

Dans un ton menaçant, M. Laurent a prévenu : InterShipping doit annuler les prochaines traversées non autorisées par les autorités, ou l’accès au port lui sera complètement interdit.

Etiquettes : Maroc, port de Sète, Opération Marhaba, vacances d’été, transit, Inter Shipping, bateau,


Be the first to comment

Leave a comment