Maroc: 20 morts à cause de l’alcool frelaté

Rabat, 14 juil (EFE) – Vingt personnes sont mortes à ce jour à Uxda, dans le nord-est du Maroc, depuis samedi dernier après avoir consommé de l’alcool frelaté fabriqué clandestinement, ont rapporté mercredi plusieurs médias locaux de la ville.

Les personnes intoxiquées ont été admises au centre hospitalier régional Al Farabi d’Uxda, où cinq autres victimes sont toujours hospitalisées dans un état grave.

Les empoisonnements ont commencé samedi dernier après qu’un marchand d’alcool clandestin du bidonville de Mir Ali a vendu à ses clients une boisson artisanale à base d’alcool méthylique.

Dimanche dernier, la police a arrêté le prétendu commerçant, âgé de 31 ans, qui a plusieurs casiers judiciaires pour avoir vendu de l’alcool sans autorisation, pour son implication présumée dans la vente de matériaux nocifs pour la santé entraînant la mort.

Une deuxième personne a également été arrêtée hier par les services de sécurité pour son implication présumée dans cet incident.

La consommation d’alcool est très limitée au Maroc, car non seulement elle est socialement désapprouvée, mais les boissons alcoolisées sont très chères car elles sont fortement taxées.

Face à cette situation, les distilleries clandestines et la vente secrète d’alcools forts abondent, principalement des spiritueux produits de façon artisanale et sans les garanties sanitaires adéquates. EFE

Swissinfo, 14/07/2021

Etiquettes : Maroc, alcool frelaté, boissons alcoolisées,