COVID: Le président du Sénégal menace de fermer les frontières

Le président du Sénégal menace de fermer les frontières alors que les cas de COVID explosent

DAKAR, 16 juillet (Reuters) – Le président sénégalais Macky Sall a menacé vendredi de fermer les frontières et de réimposer l’état d’urgence après que le pays a enregistré un nouveau record de cas quotidiens de COVID-19 pour la troisième fois en une semaine.

Bien que le Sénégal ait connu relativement peu de cas de coronavirus et de décès jusqu’à présent, il n’a pas assez de doses pour vacciner largement alors qu’il connaît une troisième vague du virus.

Le ministère de la santé a signalé 738 nouveaux cas vendredi, soit plus que les précédents records de 733 mercredi et 529 dimanche.

« Je voudrais dire très clairement que si les chiffres continuent à augmenter, je prendrai toutes les mesures nécessaires, y compris si cela signifie revenir à l’état d’urgence ou fermer les frontières ou interdire les mouvements », a déclaré M. Sall dans une allocution télévisée.

Depuis le début de la pandémie, 49 008 infections et 1 209 décès liés au coronavirus ont été signalés au Sénégal.

Etiquettes : Sénégal, covid 19, coronavirus, contaminations, frontières, confinement,


Be the first to comment

Leave a comment