Sahel: La fin de Barkhane annoncée pour début 2022 (Macron)

La force militaire française au Sahel prendra fin début 2022 : Macron

La force militaire anti-jihadiste de la France dans la région du Sahel, qui compte aujourd’hui plus de 5 000 hommes, prendra fin au premier trimestre 2022, a annoncé le président Emmanuel Macron.

La semaine dernière, Macron a annoncé un retrait progressif de la présence militaire française au Sahel et la fin de l’opération Barkhane existante.

Il a maintenant mis un calendrier sur la fin de l’opération tout en assurant que la France « ne se retire pas » entièrement de la région.

« Nous mettrons fin à l’opération Barkhane au premier trimestre 2022 de manière ordonnée », a déclaré M. Macron aux troupes à la veille des traditionnelles célébrations de la fête de la Bastille en France.

La semaine dernière, M. Macron a déclaré qu’il voyait la future présence de la France comme faisant partie d’une force opérationnelle internationale appelée Takuba au Sahel, dont des centaines de soldats français constitueraient l' »épine dorsale ».

Cela signifierait la fermeture des bases françaises et l’utilisation de forces spéciales axées sur les opérations antiterroristes et la formation militaire.

La France compte actuellement 5 100 soldats dans la région aride et instable du Sahel, qui s’étend sur toute l’Afrique au sud du Sahara et couvre une demi-douzaine de pays.

L’opération Barkhane remonte à un déploiement initial entrepris en janvier 2013, lorsque Paris est intervenu pour stopper l’avancée des djihadistes au Mali.

Mardi, Macron a fait l’éloge des troupes de la force Barkhane en déclarant que l’armée française avait empêché ces dernières années la mise en place d’un califat au Sahel.

Depuis des années, M. Macron tente d’obtenir des alliés occidentaux qu’ils l’aident à assumer le fardeau de la lutte antiterroriste au Sahel, où la France, ancienne puissance coloniale de la région, est la principale présence étrangère.

L’assassinat en avril du dirigeant chevronné du Tchad, proche allié de Paris, et les deux coups d’État survenus en moins d’un an au Mali ont souligné la menace que représente l’instabilité politique persistante dans la région.

CGTN Africa, 14/07/2021

Etiquettes : Sahel, Mali, France, Barkhane, Tchad, Niger, Burkina Faso, Mauritanie,


Leave a comment