Israël et le Maroc plantent l’arbre de l’amitié à Vienne

Israël et Maroc : un arbre de l’amitié planté à Vienne

Pour marquer l’amélioration des relations entre Israël et le Maroc, les ambassadeurs ont planté un arbre de l’amitié à Vienne jeudi.

L’ambassadeur d’Israël à Vienne, Mordechai Rodgold, et l’ambassadeur du Royaume du Maroc, Azzeddine Farhane, ont évoqué un moment historique dans les relations bilatérales.

Un arbre de l’amitié planté à Vienne

L’arbre était un cèdre des montagnes de l’Atlas marocain, planté dans le jardin de la résidence de l’ambassadeur d’Israël à Vienne-Währing. Farhane a fait l’éloge de cet « excellent choix ». L’arbre doit grandir et témoigner de la grande amitié entre les deux pays, a déclaré l’ambassadeur.

Rodgold a indiqué qu’il avait lui-même des liens personnels particuliers avec l’État nord-africain : Le Maroc avait été son premier pays d’affectation en tant que diplomate et sa femme était née au Maroc. Le rapprochement des deux États est un « jalon historique ».

Relations entre le Maroc et Israël

Le Maroc a reconnu Israël comme le quatrième État arabe après les Émirats arabes unis, le Bahreïn et le Soudan en 2020. Dans le cadre de leur accord de normalisation, les deux pays ont convenu en décembre de rouvrir des missions diplomatiques et de lancer une vaste coopération économique. Les premiers vols commerciaux directs ont été établis.

Suite au lancement du processus de paix entre Israël et les Palestiniens, Israël et le Maroc avaient en fait déjà commencé à normaliser leurs relations en 1994. Les deux pays ont créé des bureaux de liaison et ont également approfondi leurs relations économiques. Toutefois, après le déclenchement de l’Intifada, c’est-à-dire le deuxième soulèvement palestinien en 2000, le Maroc a de nouveau gelé ses relations avec Israël.

Jusqu’au début de la pandémie de Corona, des milliers de touristes israéliens se rendaient néanmoins chaque année au Maroc. Le Maroc compte une communauté juive depuis l’Antiquité, qui s’est rapidement développée après l’expulsion des Juifs d’Espagne en 1492. À la fin des années 1940, environ 250 000 Juifs vivaient au Maroc, avant que leur nombre ne s’effondre après la création de l’État d’Israël en 1948. Aujourd’hui, le Maroc compte toujours la plus grande communauté juive d’Afrique du Nord, avec environ 3 000 personnes.

Vienna.at, 15/07/2021

Etiquettes : Maroc, Israël, normalisation,


Be the first to comment

Leave a comment