Algérie: Les lourds travers d’un héritage

par Abdou BENABBOU

La compétence politique est souvent faussement assimilée au savoir-faire dans la gestion des affaires courantes. Trouver des solutions aux difficultés du présent n’est que retouches de distorsions apparues dans un héritage que des politiques antécédentes ont laissé derrière elles. Se braquer et s’échiner à résoudre au plus pressé et dans l’urgence des problèmes échappe rarement à l’emprise de la démagogie et mène souvent à l’orchestration de plus lourdes tares pour la société. En croyant reconstruire le présent, on déconstruit le futur.

On ne restructure pas l’avenir en restant figé dans l’immédiateté. Se limiter à contracter les contingences sous la pression de la population n’est ni judicieuse gestion ni bonne gouvernance.

Un avion sans pilote n’est que carcasse qui sera promise à la rouille et aux vents. Ensemble, le pilote lui-même et son avion seraient livrés à l’usure frénétique du temps s’ils ne sont pas accompagnés d’un prolongement humain instruit et spécialisé pour donner un sens à leurs articulations. Le recasement à l’emporte-pièce des flots de la population dans des cités-dortoirs n’est que leur enfouissement dans des réserves pour que les nouveaux foyers deviennent des périmètres fermés propices aux tragiques embêtements. Le remplissage effréné et désordonné des écoles et des universités n’est qu’un tape-à-l’œil populiste qui ne sert qu’à glorifier une puérile et inefficace comptabilité du moment. Faire preuve de disponibilité et d’avenant pour lutter contre les pressions sociales, aussi nécessaire et légitime soit-il, n’est que stratégie pour une accalmie de court terme. Une nation pour être digne est soumise à l’obligation d’aller au-delà des replâtrages en surface et appréhender toutes les composantes du devenir.

Savoir atténuer des problèmes ne serait en aucune façon le vrai sens d’une compétence politique. Les prévoir avant qu’ils ne surviennent est la réelle preuve d’une bonne gouvernance. C’est dans la préparation intuitive d’un futur serein pour les sociétés successives à venir que se manifestent le savoir-faire et le génie politique.

Aujourd’hui, pour le politicien algérien la tâche n’est pas aisée. Il porte sur son dos les lourds travers d’un héritage que les prédécesseurs politiciens, sans avoir l’intelligence et la compétence politique pour entrevoir ce que sera le futur, lui ont légués.

Le Quotidien d’Oran, 15/07/2021

Etiquettes : Algérie, compétence politique, savoir-faire, gestion des affaires courantes, démagogie, prévoir, pronostiquer, bonne gouvernance, héritage politique,