Photo du drone transporteur de haschich entre le Maroc et l’Espagne

Il s’agit du premier « narcodrone » découvert à Malaga pour transporter du haschisch entre le Maroc et l’Espagne.

-Le système professionnel a une envergure de 4,35 mètres et une autonomie de vol de sept heures.

-Un complot criminel basé sur la côte de Malaga et composé de ressortissants français d’origine marocaine a été démantelé.

Des agents de la police nationale, en collaboration avec la police française, conformément à une ordonnance d’enquête européenne du parquet de la coopération internationale de Malaga, ont démantelé une organisation criminelle partiellement basée dans la région de l’Axarquia, à Malaga. L’organisation criminelle se serait consacrée à l’achat de lots de haschisch et de marijuana au Maroc pour les transporter et les distribuer ensuite sur le territoire français.

Trois personnes arrêtées

L’opération Piñas s’est conclue par l’arrestation de trois personnes en France et d’une quatrième à Almáchar, cette dernière en vertu d’un mandat d’arrêt européen et d’une remise, toutes étant déférées devant la justice en tant que responsables présumés des délits de trafic de drogue et d’appartenance à une organisation criminelle. Lors de la perquisition d’une maison servant de lieu de stockage de drogue à Almáchar, un drone professionnel d’une envergure de 4,35 mètres – d’un bout à l’autre des ailes – et d’une autonomie de vol de sept heures, a été saisi, entre autres effets, qui servait à transporter de la drogue entre le Maroc et l’Espagne.

Début de l’enquête

Au début de cette année, les enquêteurs ont pris connaissance de l’existence d’un groupe criminel, basé sur la côte de Malaga et composé de ressortissants français d’origine marocaine, qui se consacrerait à l’achat de stupéfiants au Maroc. Par la suite, les stupéfiants ont été transportés vers leur destination finale, la France, soit par la méthode Go Fast – à bord de véhicules volés – soit par colis en dissimulant les drogues parmi des marchandises légales.

Les investigations ont permis de localiser l’une des principales enquêtes dans un village rural isolé d’Almáchar, utilisé comme « pépinière », où le haschisch et la marijuana seraient cachés jusqu’à leur exportation vers le pays gaulois.

Coopération policière internationale

Grâce aux liens de coopération policière internationale, on a appris que la police nationale française enquêtait sur les membres de la même organisation basés en France, qui étaient chargés de recevoir les drogues pour les distribuer au détail. Tout cela a conduit à l’émission d’une décision d’enquête européenne à l’encontre des enquêteurs basés en Espagne.

Ainsi, alors que les agents espagnols ont mené des enquêtes sur les cibles basées dans la province de Malaga, leurs homologues français ont mené des enquêtes sur les membres qui ont reçu la marchandise en France, tous appartenant au même groupe criminel.

Suite au travail des deux organismes, il a été constaté que l’organisation disposait d’un drone professionnel de grandes dimensions – 4,35 mètres d’envergure et une autonomie de vol de sept heures -, conditionné dans la villa exploitée à Almáchar pour l’importation de lots de haschisch entre le Maroc et l’Espagne de manière régulière.

C’est pourquoi, dans la phase finale de l’opération, les agents français ont arrêté trois membres de l’organisation en France, saisissant 12 kilogrammes de haschisch prêts à être distribués au détail. Dans le même temps, et étant donné qu’il s’est avéré être le lien entre les parties de l’organisation basées dans les deux pays, les autorités françaises ont émis un OEDE sur la principale personne enquêtée, qui résidait dans la ville d’Almáchar.

Ainsi, le 15 juin, l’arrestation de ce membre a été réalisée. Lors de la perquisition de son domicile ont été saisis divers équipements informatiques, des outils liés à la manipulation, la préparation et l’expédition de stupéfiants et un drone professionnel modifié, à longue portée, dont les agents avaient connaissance pour l’importation de drogues. Toutes les personnes détenues ont été remises à l’autorité judiciaire compétente.

Malaga, 13 juillet 2021

Etiquettes : Maroc, Espagne, drones, haschich, cannabis, trafic de drogue,