Rwanda: L’armée combattrales extrémistes au Mozambique

JOHANNESBURG (AP) – Le Rwanda a annoncé vendredi qu’il allait déployer immédiatement 1 000 membres de ses forces armées et de sa police dans le nord du Mozambique pour aider à combattre une insurrection extrémiste islamique qui a poussé plus de 700 000 habitants à fuir pour sauver leur vie.

Le gouvernement rwandais a déclaré que ses forces allaient « soutenir les efforts visant à restaurer l’autorité de l’État mozambicain en menant des opérations de combat et de sécurité ».

Les Rwandais seront rejoints par un déploiement de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), composée de 16 pays, qui doit commencer le 15 juillet, selon une lettre du secrétaire exécutif de la SADC adressée au secrétaire général des Nations unies et consultée par l’Associated Press. La mission de la SADC durera trois mois et pourrait être prolongée, précise la lettre.

L’organe régional a approuvé le mois dernier un budget de 12 millions de dollars pour le déploiement de la mission de la force en attente pour le Mozambique. Plus tôt cette année, des experts militaires du groupe ont recommandé que l’organisme régional envoie environ 3 000 soldats avec des armes, des hélicoptères, des avions et une capacité navale.

Les interventions rwandaises et régionales interviennent alors que les attaques des insurgés dans le nord de la province de Cabo Delgado s’intensifient, les rebelles ciblant des villages et des îles et décapitant certains habitants. Des témoins ont déclaré que les combattants pillent et avertissent les habitants de partir ou d’être tués.

La violence dans le nord du Mozambique est responsable de la mort de plus de 2 000 personnes. Le Programme alimentaire mondial a mis en garde contre l’aggravation de la crise alimentaire, près d’un million de personnes ayant besoin d’une aide alimentaire.

L’insurrection dans le nord du Mozambique a commencé dans la province de Cabo Delgado en 2017 et s’est rapidement développée l’année dernière. Les insurgés tiennent le port de Mocimboa da Praia depuis août et ont attaqué à plusieurs reprises le centre stratégique de Palma, obligeant la société énergétique française Total à suspendre son projet de gaz naturel liquéfié de 20 milliards de dollars.

Associated Press, 09/07/2021

Etiquettes : Mozambique, Rwanda, terrorisme,