Merkel à la Maison Blanche jeudi

M. Biden accueillera Mme Merkel à la Maison Blanche jeudi prochain – Maison Blanche

WASHINGTON, 9 juillet (Reuters) – Le président américain Joe Biden rencontrera la chancelière allemande Angela Merkel jeudi prochain pour affirmer les liens « profonds et durables » entre les alliés de l’OTAN tout en abordant certains points de désaccord, a déclaré vendredi la Maison Blanche.

La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré que les deux dirigeants discuteraient des attaques par ransomware qui ont frappé des entreprises aux États-Unis et dans le monde entier, ainsi que du gazoduc Nord Stream 2 reliant la Russie à l’Allemagne, auquel Washington s’oppose.

M. Psaki a précisé qu’il s’agirait d’une « visite de travail officielle » visant à renforcer le partenariat entre les deux pays et à identifier les moyens de renforcer encore la coopération.

Ce sera la première visite de Mme Merkel à Washington depuis que M. Biden a pris ses fonctions en janvier. Mme Merkel, qui en est à son quatrième mandat, a déclaré qu’elle se retirerait après les élections nationales allemandes de septembre.

M. Psaki a indiqué que M. Biden continuait de considérer le gazoduc Nord Stream 2, d’une valeur de 11 milliards de dollars, comme une « mauvaise affaire », mais il a refusé de dire si un accord pouvait être conclu pour éviter la reprise des droits de douane américains temporairement suspendus sur Nord Stream 2 AG, la société allemande à l’origine du gazoduc, et sur son directeur général.

En mai, le département d’État américain a conclu que la société et son PDG Matthias Warnig, un allié du président russe Vladimir Poutine, se livraient à des activités passibles de sanctions. Mais le secrétaire d’État Antony Blinken a immédiatement levé ces sanctions, affirmant qu’il en allait de l’intérêt national des États-Unis.

M. Biden a déclaré qu’il souhaitait améliorer les liens avec l’Allemagne, un allié dont il a besoin pour l’aider à traiter des questions plus vastes, notamment le changement climatique, la reprise économique et les relations avec l’Iran et la Chine.

Les responsables allemands ont déclaré qu’ils espéraient résoudre la question d’ici le mois d’août et la rencontre Biden-Merkel pourrait donner une impulsion importante pour parvenir à un accord.

Berlin et Washington restent également en désaccord sur une dérogation temporaire aux droits de propriété intellectuelle envisagée par les membres de l’Organisation mondiale du commerce pour aider à mettre fin à la pandémie de COVID-19. Washington soutient cette dérogation, mais l’Allemagne s’y oppose.

À la question de savoir si M. Biden chercherait à convaincre Mme Merkel de soutenir la renonciation aux brevets, Mme Psaki a répondu que le président était un « fervent partisan » d’une telle action, mais qu’il ne s’agissait que de l’un des nombreux outils qui pourraient être utilisés pour stimuler les taux de vaccination contre le COVID-19 dans le monde.

Amnesty International, Public Citizen, l’Association of Flight Attendants-CWA et d’autres groupes ont exhorté M. Biden dans une lettre vendredi à faire pression sur Mme Merkel pour qu’elle soutienne la dérogation.

« Le sommet Merkel ne peut pas être considéré comme un succès s’il ne comprend pas un accord pour que l’Allemagne se joigne à votre soutien en faveur d’une dérogation et donne la priorité à la fin la plus rapide possible de la pandémie », ont-ils écrit dans la lettre, dont Reuters a eu connaissance.

M. Psaki a indiqué que les deux dirigeants discuteront également des cyberattaques de type ransomware, après que M. Biden eut fait pression sur M. Poutine pour qu’il prenne des mesures contre les cybercriminels opérant depuis la Russie.

Etiquettes : Etats-Unis, Allemagne, Angela Merkel, Joe Biden, Nord Stream 2,