Un journaliste turc en exil agressé devant son domicile en Allemagne

ANKARA, Turquie (AP) – Un journaliste turc qui critique le gouvernement du président Recep Tayyip Erdogan et qui vit en exil en Allemagne a déclaré qu’il avait été attaqué et blessé devant sa maison dans la banlieue de Berlin par trois hommes qui lui auraient demandé d’arrêter d’écrire.

Erk Acarer, chroniqueur pour le journal indépendant turc Birgun, a déclaré dans une vidéo postée sur Twitter que l’attaque s’était produite tard mercredi dans la cour de son domicile. L’homme de 48 ans a subi un gonflement de la tête et a été maintenu en observation dans un hôpital pendant plusieurs heures.

La police de Berlin a confirmé l’agression et a déclaré que trois personnes avaient attaqué Acarer mercredi soir dans le quartier de Rudow, dans le sud de Berlin.

« Ces hommes l’ont attaqué dans la cour d’une maison ; deux d’entre eux lui auraient donné des coups de poing et de pied, tandis qu’un autre aurait sécurisé toute cette scène », a déclaré Patricia Braemer, porte-parole de la police de Berlin.

Braemer a ajouté : « Suite aux premières investigations, qui ont débuté hier, il ne peut être exclu que son travail de journaliste soit le contexte de cette agression. »

Dans une vidéo publiée sur Twitter, Acarer a déclaré que l’un de ses agresseurs l’a averti en turc : « Tu n’écriras pas. »

Le journaliste a posté une photo de lui plus tôt et a déclaré avoir été attaqué « avec des poings et des couteaux ».

« Je connais les agresseurs. Je ne me rendrai jamais au fascisme », a écrit Acarer.

Acarer faisait partie d’un groupe de journalistes poursuivis pour avoir relaté les funérailles d’un officier des services de renseignement turcs tué en Libye et enterré discrètement. Cinq des journalistes ont été condamnés pour avoir enfreint la législation turque sur le renseignement et pour avoir divulgué des informations secrètes. L’affaire Acarer est en cours.

Associated Press, 08/07/2021

Etiquettes : Erk Acarer, Birgun, Turquie, Allemagne,