Sénégal : Osmane Sonko accuse la France d’être derrière le terrorisme en Afrique

Ousmane Sonko a violemment attaqué la France l’accusant d’être derrière le terrorisme en Afrique en vue de « renforcer sa présence militaire » dans le continent africain.

Dans des déclarations relayées par le site Xalima, le leader du parti sénégalais Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité, a qualifié le terrorisme de «  nouveau cheval de Troie de l’impérialisme français en Afrique » que l’Ellysée « renforce  avec sa présence armée » dans l’Afrique de l’Ouest et ailleurs.

« Il est temps que la France nous lâche. Il est temps que la France prenne exemple sur ses voisins européens, l’occasion de mettre un terme à ce système qui perdure depuis des siècles est arrivée», a-t-il affirmé, selon la même source.

Selon Sonko, la France n’épargnera aucun effort en vue de diaboliser et liquider tous ceux qui, à l’instar de lui, « essaient de secouer ce joug et qui travaillent à rendre à nos pays leur souveraineté ». Pour arriver à ses fins, L’Hexagone fait recours à « ses valets » au Sénégal, y compris le président Macky Sall dont le seul intérêt est « un troisième mandat moralement indécent et juridiquement illégal ».

Le député sénégalais se demande sur les raisons qui poussent les dénommés « djihadistes » à vouloir islamiser « des pays qui pratiquent l’islam depuis plus un millénaire ». Pour lui, ils « ne sont rien d’autre que des « mercenaires enturbannés » dont l’agenda est rédigé à Paris. « C’est pourquoi le FRAPP n’entend point faire la différence entre ‘‘jihadisme’’ au Sahel et la France et c’est ce que Ousmane a aussi compris et diffusé dans un langage clair », souligne le média sénégalais.

Etiquettes : Afrique, France, terrorisme, djihadistes, impérialisme, colonialisme,