Ils disent descendre du Maroc: Qui sont Rise Of The Moors?

Un regard sur Rise Of The Moors, le groupe auquel les hommes dans l’affrontement armé de l’I-95 disent appartenir.

L’ambiance était chaotique dans un tribunal du Massachusetts, mardi, lors de la mise en accusation de certains des hommes impliqués dans l’affrontement armé du week-end dernier le long de l’autoroute I-95.

Sept hommes sont détenus sans caution. Des audiences de dangerosité sont prévues vendredi et deux hommes seront mis en accusation mercredi.

Certains des accusés ont déclaré au juge que le tribunal n’avait pas l’autorité nécessaire pour les poursuivre pour possession d’armes – certains ont refusé de se faire représenter par un avocat, d’autres ont refusé de donner leur nom.

Ils disent faire partie d’un groupe basé à Rhode Island appelé Rise of the Moors.

Mark Pitcavage est chargé de recherche au Center on Extremism de l’Anti-Defamation League. Il affirme que les Maures se considèrent comme des citoyens souverains – qui estiment ne pas être des citoyens américains et ne pas être soumis à des lois.

« La façon la plus simple d’envisager le mouvement des citoyens souverains est peut-être de le comparer à celui des anarchistes de droite : ils recherchent un gouvernement nominal qui, en fait, n’est pas un gouvernement du tout, de sorte que rien ni personne n’a d’autorité sur eux et qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent, comme ils le veulent », a déclaré Pitcavage.

Points forts de l’interview

Sur la question de savoir si le comportement des défendeurs dans cet incident est similaire à celui dont ont fait preuve précédemment d’autres membres de groupes de citoyens souverains devant les tribunaux.

[Il y a eu] un nombre incalculable d’incidents similaires. Tout d’abord, les citoyens souverains s’opposent à être dans cette salle d’audience parce qu’ils croient que c’est une salle d’audience appartenant au gouvernement illégitime qui n’a aucune juridiction ou autorité sur eux. Ils croient qu’ils ne sont pas des citoyens des États-Unis. Ils sont extrêmement hostiles aux avocats, aux juristes, et veulent généralement se représenter eux-mêmes ou se faire représenter par un de leurs gourous au tribunal.

Comparaison avec d’autres affaires impliquant des citoyens souverains

Les citoyens souverains finissent généralement devant les tribunaux. Ils s’engagent particulièrement dans des escroqueries et des arnaques, puis dans des crimes violents qui peuvent aller jusqu’à des actes de terrorisme, bien que les citoyens souverains soient en fait connus pour leur violence spontanée ou non planifiée. Vous savez, l’incident pour lequel ces personnes ont été arrêtées est inhabituel dans la mesure où elles semblent s’être rendues dans le Maine pour y effectuer un entraînement paramilitaire. Le mouvement des citoyens souverains n’est pas vraiment connu comme un mouvement qui s’engage dans des formations paramilitaires. Et il semble qu’ils connaissaient les lois de l’État sur le transport des armes à feu dans le Massachusetts, mais qu’ils n’ont pas voulu les respecter. Il semble que s’ils avaient simplement rangé leurs armes correctement, ils n’auraient probablement pas eu d’ennuis du tout.

Les autorités ont-elles trouvé le bon équilibre dans cette affaire ?

Je pense qu’au cours de l’affrontement lui-même, ils ont agi de manière tout à fait appropriée, compte tenu de la dangerosité potentielle des affrontements impliquant des citoyens souverains. Je dois dire que j’ai été surpris après l’incident que chacun d’entre eux ait été inculpé de plusieurs chefs d’accusation – des chefs d’accusation importants, très importants – plus que ce que j’aurais attendu d’une rencontre où personne n’est devenu violent.

Sur la question de savoir si ces groupes constituent une menace

Le mouvement des citoyens souverains est depuis longtemps associé à la violence, y compris aux fusillades, aux affrontements armés, aux meurtres et aux complots et attentats terroristes. Chaque année, des citoyens souverains tuent des personnes aux États-Unis. Dans de nombreuses années, au moins, l’une des premières personnes tuées sera un policier. Après un incident survenu en 2010, au cours duquel un père et son fils, un couple de citoyens souverains, ont tendu une embuscade à deux policiers en Arkansas et les ont tués, le FBI les a considérés comme un risque important de terrorisme intérieur. Avec les suprémacistes blancs et le mouvement des milices, ils représentent certainement l’une des principales menaces extrémistes violentes auxquelles les États-Unis sont confrontés aujourd’hui.

WBUR News, 07/07/2021

Etiquettes : Etats-Unis, Maroc, Rise of the Moors, groupes souverainistes, terrorisme,