Arrestation des deux responsables d’une patera partie du Maroc

Arrestation des deux responsables de la patera dans laquelle une fillette de cinq ans est morte

Des agents de la police nationale ont arrêté l’organisateur et le responsable de la navigation de la patera dans laquelle voyageait la fillette de cinq ans d’origine subsaharienne décédée le 30 juin après avoir été secourue par un navire marchand à environ 500 kilomètres des îles Canaries.

Les immigrants, retrouvés 13 jours après leur départ du Maroc, voyageaient dans des conditions déplorables et dangereuses, à la dérive.

Au total, 29 personnes ont été secourues. Un immigrant est décédé dans le bateau et a dû être transféré par hélicoptère, en plus du mineur qui était initialement dans le coma, deux autres immigrants dans un état grave ont été transférés à l’hôpital de la Candelaria (Tenerife).

La police estime qu’un nombre approximatif de 52 à 60 personnes seraient parties de la ville de Dakhla, le nombre de morts serait donc supérieur à vingt.

Après les événements, les agents de l’UCRIF de la brigade provinciale des étrangers et des frontières de Santa Cruz de Tenerife, avec le soutien et la collaboration des agents déployés dans le cadre de l’opération Triton, ont mis en place un dispositif afin de clarifier les circonstances qui ont conduit au dénouement et la localisation des responsables.

Après les investigations, il a été déterminé que parmi les survivants se trouvaient l’organisateur du voyage et le propriétaire de la patera.

L’opération a abouti à l’arrestation de ces deux personnes à Tenerife pour les délits de blessures graves, d’homicide par imprudence et d’encouragement à l’immigration clandestine, et le tribunal a ordonné leur emprisonnement.

En réponse à l’arrivée d’immigrants aux îles Canaries, la Brigade d’Investigation du Réseau (BIR) de l’UCRIF-Central a créé l’Opération Triton, qui vise à renforcer le personnel affecté par ce phénomène migratoire, avec le déploiement d’agents spécialisés dans la lutte contre les organisations criminelles dédiées au trafic de personnes par voie maritime.

Grâce à la collaboration entre les agents déployés dans le cadre de l’opération Triton et l’UCRIF du commissariat provincial de Tenerife, il a été possible d’identifier et d’arrêter l’organisateur et le responsable de la navigation du bateau intercepté à la dérive le 30 juin.

Quelques jours auparavant, et grâce au travail conjoint de ces agents spécialisés, cette fois-ci, avec des agents attachés à la Brigade des Étrangers et des Frontières d’Arrecife, ont procédé à l’arrestation de ceux qui ont été identifiés comme les patrons du bateau pneumatique qui est arrivé, le 17 juin dernier, dans la ville d’Órzola sur l’île de Lanzarote.

À cette occasion, quatre immigrants sont morts, dont un mineur.

Lancelot Digital, 07/07/2021

Etiquettes : Maroc, Espagne, Iles Canaries, migration, pateras, Dakhla,