Pas de ligne Portugal-Maroc pour les MRE

La ligne maritime Portimao-Tanger n’est pas encore ouverte. Selon El Confidencial, « la plupart de la presse marocaine affirme que l’ouverture de la ligne est retardée à cause de la variante delta du coronavirus qui est entrée en force au Portugal ». Cependant, le quotidien espagnol affirme que « la version portugaise diffère de celle de la presse marocaine. Le ministère portugais des infrastructures n’a pas répondu directement à la question sur le retard de l’ouverture de la liaison, mais il a transmis à El Confidencial la réponse de l’autorité portuaire de Sines dont dépend le port de Portimao : « Suite à la demande (marocaine), les conditions opérationnelles du port de Portimao sont en cours d’évaluation avec les armateurs et les différentes autorités » comme, probablement, le ministère de l’intérieur qui n’y a pas établi de contrôle des passeports. Ce processus d’évaluation a en fait été initié « il y a environ trois ans suite à l’intérêt exprimé à l’époque par un armateur » qui souhaitait exploiter cette ligne, a précisé l’Autorité portuaire ».

« Si le Portugal traîne les pieds face à la demande de Rabat, ajoute El Confidencial, c’est en raison des pressions exercées par l’Espagne, selon « I News 24 », une chaîne de télévision privée israélienne, dont les informations ont été reprises au Maroc. L’OPE (Opération Marhaba, ndlr) qui esquive l’Espagne « affecte les intérêts espagnols », aurait écrit le gouvernement espagnol au gouvernement portugais dans une lettre, selon la chaîne arabe de cette télévision ».

Une information démentie par les autorités espagnols. D’après la même source, qui cite la Direction générale de la communication du ministère espagnol des Affaires étrangères, « aucune démarche n’a été entreprise auprès du Portugal » pour empêcher le lancement de cette ligne.

« Les relations entre les deux voisins de la péninsule ibérique sont excellentes. Dernier exemple en date de cette cordialité : les deux pays vont très probablement s’engager ensemble dans la mission militaire de soutien aux forces armées du Mozambique approuvée par l’UE mercredi », indique le même média.

« Organiser une OPE sans l’Espagne va coûter cher au Maroc, en plus d’allonger inutilement les traversées de ses immigrants. De Marseille à Tanger, il faut compter plus de 40 heures, tandis qu’à partir d’Algésiras, le trajet dure environ 90 minutes », indique-t-il.

Etiquettes : Maroc, Espagne, Portugal, Portimao, Opération Marhaba, MRE, vacances d’été,