Avec une abstention à 68%, la gifle à la chose politique

Pourtant, tous les partis politiques, que comptent la France, avaient plébiscité qu’une double élection, régionale et cantonale pourtant aux modalités électives et prérogatives différentes, ait lieu les 20 et 27 juin 2021.

A l’unanimité donc, chacun croyait y trouver du grain à poudre pour sa petite paroisse. On s’allia parfois étrangement, comme dans le canton de Mantes-la-Jolie avec le PS, Eelv et Lfi, quand au niveau de la région parisienne, Ps, Eelv Lfi étaient sur 3 listes différentes. On s’est également affronté dans ce même canton entre sections voisines du Pcf

Chacun dans son bunker aseptisé, espérait donc pour leur clos. Mais avec 68% d’abstentions, la gifle est tombée. La France est devenue une démocratie sans électeurs. En effet, même un nombre de votants à 2 chiffres est à diviser par 3 avec cette abstention abyssale.

Pourtant la colère existe, notamment parmi les catégories populaires et la jeunesse qui subissent le joug du capital ordonné depuis l’Elysée par l’homme de chez Rothschild. Pourtant, La crise sociale et sanitaire, engendrée par la pandémie, a aggravé plus encore le quotidien des gens.

Mais aussi, depuis trop, la chose politique dite de justice sociale et de progrès s’est liquéfiée sans remettre en cause l’illusion d’une EU sociale ni le renversement du capitalisme en France par des nationalisations au seul service de la Nation. Surtout dans ces élections départementales et régionales, en optant dans des alliances à géométrie variable au gré des cantons et des régions

Les élections professionnelles avaient déjà montré la désaffection des salariés devant les urnes. Mais ce 20 juin 2021, peu importait, on allait raser gratuit en faisant du neuf avec du vieux, toujours dans une France bâillonnée par les traités européens, le FMI, notre partenariat économique et militaire avec l’impérialisme américain.

Les électeurs, en ne se déplaçant pas massivement devant les urnes, ont pensé que ces élections étaient des piège à cons. N’ont-ils pas eu raison?

Le blog de Roger Colombier, 21 juin 2021

Etiquettes : France, élections régionales, LREM, Emmanuel Macron, RN, Rassemblement National, Marine Le Pen, extrême droite, abstention,