Un conseiller d’Erdogan reproche au Financial Times d’avoir publié une photo peu flatteuse de l’OTAN.

Le Financial Times a cherché à créer une « opération de perception » contre le président turc Recep Tayyip Erdoğan en publiant en première page une photo peu flatteuse avec le président américain Joe Biden, a déclaré mardi le conseiller présidentiel İsmail Cesur.

La photo, également publiée par Reuters, Associated Press et l’Agence France-Presse, a suscité d’intenses discussions sur les médias sociaux et provoqué des clarifications de la part des trois agences de presse. Elle montrait Biden debout au-dessus d’un Erdoğan assis lors d’une réunion de l’OTAN à Bruxelles lundi. Le président turc, qui tapait du poing avec Biden en se levant de sa chaise, semblait s’incliner devant Biden ou s’apprêter à lui baiser la main.

La décision du Financial Times de publier cette photo, choisie parmi de nombreuses prises au sommet de l’OTAN, a montré la dimension du combat politique d’Erdoğan, a déclaré Cesur.

« Nous sommes derrière vous jusqu’au bout, LEADER MONDIAL », a-t-il dit.

Le sommet a marqué la première rencontre entre MM. Biden et Erdoğan en personne depuis l’investiture du premier en janvier. Les deux dirigeants ont tenu une réunion en tête-à-tête qui a duré environ 45 minutes. Elle avait pour but d’aider à résoudre les tensions politiques entre leurs deux gouvernements.

M. Erdoğan a souvent promis de faire de la Turquie l’un des pays les plus puissants du monde et a critiqué le Conseil de sécurité des Nations unies, qu’il considère comme un club exclusif ne reflétant pas les équilibres mondiaux. Il a également censuré les États-Unis sur une série de questions, notamment leur soutien aux combattants kurdes en Syrie.

La photo a suscité une réaction immédiate des partisans d’Erdoğan sur les médias sociaux et la jubilation de ses opposants. Le directeur de la communication présidentielle, Fahrettin Altun, a ensuite partagé une vidéo montrant l’échange physique complet entre Erdoğan et Biden.

Ce dernier a déclaré que la rencontre avait été « productive », tandis qu’Erdoğan l’a qualifiée d' »utile et sincère ». Les deux hommes sont en désaccord politique sur l’acquisition par la Turquie de missiles de défense aérienne S-400 auprès de la Russie et sur les politiques concernant la Syrie, la Libye et la Méditerranée orientale.

L’Agence France-Presse a d’abord publié la photo avec la légende « Le président américain Joe Biden (R) salue le président turc Recep Tayyip Erdoğan lors d’une session plénière au sommet de l’OTAN à Bruxelles le 14 juin 2021. » Reuters et l’Associated Press ont utilisé une formulation similaire.

L’AFP a ensuite modifié sa légende pour lire « Le président américain Joe Biden et le président turc Recep Tayyip Erdoğan (G) se tapent le poing pendant une session plénière d’un sommet de l’OTAN au siège de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) à Bruxelles, le 14 juin 2021. »

Reuters a présenté ses excuses.

« Nous sommes désolés pour les désagréments causés. Refile : Ajout de détails pour clarifier l’action », a déclaré Reuters. La légende a été modifiée comme suit : « Le président turc Tayyip Erdoğan se lève de sa chaise pour frapper du poing le président américain Joe Biden lors d’une session plénière au sommet de l’OTAN à Bruxelles, en Belgique, le 14 juin 2021. »

L’Associated Press a également modifié sa formulation, en disant : « Le président turc Recep Tayyip Erdoğan, au centre, tape du poing avec le président américain Joe Biden, à droite, alors qu’il se lève pour le saluer lors d’une session plénière au sommet de l’OTAN à Bruxelles, lundi 14 juin 2021. »

Ahval News, 15 juin 2021

Etiquettes : Turquie, Joe Biden, Tayyip Erdogan, OTAN, photo,


Comments are closed.